La fête de Pâques a été marquée, dans la paroisse de l’Immaculée Conception, par la traditionnelle messe le soir du Samedi Saint, dite au monument Marie Reine de la Paix par le Père Laurent Rivet, vicaire à l’église de l’Immaculée. Cette messe célèbre pour les chrétiens du monde entier la fin du carême de 40 jours, qui a débuté avec le mercredi des Cendres.
Beaucoup de fidèles ont assisté à cette cérémonie, qui marque la fin du Tridium pascal, c’est-à-dire trois jours de prières pour rappeler le dernier repas du Christ, le soir du Jeudi Saint, la passion du Fils de Dieu, le Vendredi Saint et finalement sa résurrection. Pendant ces trois soirées, les catholiques du ward IV et des régions avoisinantes se sont rendus au monument Marie Reine de la Paix, au flanc de la Montagne des Signaux.
Au début de la cérémonie, le prêtre célébrant a procédé à la bénédiction du feu, avec lequel il a allumé le cierge pascal, qui symbolise la victoire de la lumière sur les ténèbres. Par ce feu béni, les catholiques se remémorent comment, après avoir vaincu la mort, Jésus-Christ a voulu remettre son peuple sur le droit chemin comme l’ont rappelé les différents passages sacrés des prophètes lus au cours de la messe, comme pour dire que le Fils de Dieu s’était fait homme et s’était sacrifé afin que son peuple retrouve le simin la limyer.
Le Père Laurent Rivet a ensuite béni l’eau pour rappeler que c’est par l’eau bénite que l’on est devenu catholique. C’est d’ailleurs cette eau qu’il a bénite que la paroisse pourra procéder aux baptêmes des nouveaux fidèles dans le courant de l’année. Après ces rituels, les événéments de la Passion du Christ ont été rappellés, de même que le constat que Jésus ne se trouvait plus au tombeau où, comme le rapporte la Bible, mort après sa crucifixion son corps avait été déposé.
Pour les intentions de prières, le célébrant a invité les personnes présentes d’avoir une pensée pour les prêtres souffrants actuellement, dont le père Robert Jauffret qui se trouve en clinique. Avant de prendre congé des fidèles, le Père Rivet leur a signalé deux informations. D’abord, jeudi à 17 heures à l’église, une messe d’actions de grâce sera dite pour marquer le jubilé diamant du père Henri Souchon, l’ancien curé emblématique de la paroisse qu’il a lors de ces 60 années de prêtrise servie des dizaines d’années durant. Ensuite, il a annoncé que le père Adrien Wiehe qui, lui aussi est affecté à l’Immaculée, continuerait à dire ses messes du jeudi à midi.
Le Père Laurent Rivet avait célébré les messes chaque semaine pendant le carême et elles avaient attiré un grand nombre de catholiques, surtout les fidèles qui travaillent dans les régions avoisinantes de l’église. Il pense qu’il faut continuer dans cette voie.