Les jeunes palmiers du futur parc retenus par des tuteurs improvisés

Si une première ébauche du prochain du parc d’Ébène a été présentée à Metro Express Ltd (MEL), entre-temps, sur le site, la vingtaine de palmiers qui y ont été transplantés font grise mine. Ces arbres ont beaucoup de mal à effacer de la mémoire les majestueux jaracandas et superbes tulipiers du Gabon qui donnaient tout son charme à l’ancienne promenade Roland Armand de la rue Vandermeersch à Rose-Hill.

D’un côté, il y a ces palmiers alignés en face de la route d’Ébène qui n’ont pas fière allure et, de l’autre côté, soit à l’entrée du terrain, il y a ces autres jeunes arbres qui font peine à voir. Retenus par des cordes pour qu’ils ne cèdent pas au vent et aux aléas du temps, ces palmiers aux feuilles desséchées feront partie du décor naturel après les travaux annoncés pour bientôt ! En effet, deux mois après le défrichement du terrain d’une superficie de 9 hectares, les mauvaises herbes commencent à envahir la zone, et la terre retournée de part et d’autre après des fouilles renvoie plus une image de désolation que celle d’un futur parc.

Les palmiers de l’ancienne promenade Roland Armand
transplantés sur le site appelé à devenir un espace vert

Depuis quelques semaines déjà, les différents porte-parole du gouvernement qui animent l’exercice de communication hebdomadaire n’arrivent pas à donner de précision quant au démarrage des travaux. Si pour l’instant le site abrite aussi des autobus en mode stand-by, question de décongestionner la gare de Rose-Hill, dans un autre temps, il sera question de la mise en terre de 2 000 arbres et quelque 100 000 arbustes, ainsi que l’aménagement du parc, au coût total de Rs 100 millions.

Du côté de MEL, on a déclaré à Week-End que la première phase du projet arrive à terme. MEL envisage de clôturer le site. Landconcept JV, du paysagiste Daniel Maestracchi, nous indique encore la compagnie, a récemment soumis un plan provisoire du parc vert. L’appel d’offres pour la construction du parc sera lancé avant la fin de cette année et l’inauguration prévue en septembre 2019, soit parallèlement avec la fin de la première phase du Metro Express.