Le chef du gouvernement a aussi affirmé qu’il avait eu des informations selon lesquelles des personnes ont profité de la baisse du niveau d’eau à Mare aux Vacoas pour y déverser des détritus. Il a annoncé que des dispositions ont été prises pour surprendre ceux qui se livrent à de telles activités.
Navin Ramgoolam a par ailleurs évoqué la sévérité de la loi à Singapour contre ceux qui polluent l’environnement. Ce qui l’a amené à parler de la prison dans ce pays. Il a souligné que lors de sa dernière visite officielle à Singapour, le secrétaire au Cabinet s’était rendu dans les prisons et avait interrogé un préposé sur l’absence de matelas dans les cellules. Navin Ramgoolam a ainsi fait état de plusieurs cas de pendaison dans les prisons à Maurice et a annoncé que l’introduction de telles cellules est sérieusement envisagée.
Le directeur exécutif du MID Committee a pour sa part fait un bilan du travail accompli depuis le lancement officiel du projet Maurice Île Durable (MID) l’année dernière. Osman Mahomed a annoncé la publication du MID Action Plan en 2012.
De son côté, le président du comité stratégie du MID a insisté sur la nécessité que chaque Mauricien soit partie prenante du projet. « Le projet MID sera un succès lorsque chaque citoyen fera son propre bilan vert avant d’aller de l’avant avec un développement ou prendre une décision, et deviendra un chien de garde de l’environnement, et lorsque chaque maison sera en mesure de recycler son eau usée et les Mauriciens se tourneront vers les énergies propres », a expliqué José Hitié.
Pour le ministre de l’Agro-industrie Satish Faugoo, l’inauguration du Parc national de Bras d’Eau s’inscrit dans le cadre de la Décennie internationale de la biodiversité (2011-2020) décrétée par les Nations unies. Cette décennie permettra de se concentrer sur la biodiversité et de sensibiliser le monde entier sur l’importance de tous ce qui ont une relation avec la biodiversité, dont la forêt.
Maurice est signataire de la convention de la biodiversité depuis 1992 ainsi que d’autres conventions ayant trait à la conservation et la protection de la biodiversité, a précisé Satish Faugoo. Le ministre a aussi rappelé que Maurice est cité en exemple dans le monde pour avoir sauvé trois espèces d’oiseaux endémiques.