De hauts officiels du ministère de la Science et de Technologie de la République populaire de Chine étaient à Maurice la semaine dernière dans le cadre de la création éventuelle d’un parc technologique. Cette délégation était dirigée par la directrice général adjointe de Torch High Technology Industry Development Mme Xiaoping.
Annoncée par le gouvernement, la création du parc scientifique aura pour principal objectif la commercialisation des retombées de la recherche et du développement à Maurice. Le ministère de l’Éducation tertiaire, de la Science et de la Technologie a, à cet effet, sollicité l’aide du ministère de la Science et de la Technologie de la République populaire de Chine, réputé pour être une référence mondiale pour l’établissement et l’administration de parcs scientifiques.
Le ministère chinois opère 84 parcs scientifiques hi-tech axés sur trois principaux objectifs : Promouvoir la commercialisation des retombées de la recherche et du développement, Production sur grande échelle des produits innovants, Internationalisation de l’industrie de la technologie.
La délégation chinoise était composée de six hauts cadres. Sa mission était d’établir une possible collaboration entre la République populaire de Chine et la République de Maurice pour la création d’un parc scientifique dans le pays. Les hauts officiels ont participé à des sessions de travail avec les principaux organismes locaux impliqués dans la recherche : Mauritius Research Council (MRC), Agricultural and Research Extension Unit (AREU), Albion Fisheries Research Centre (AFRC), Mauritius Oceanography Institute (MOI), Université de Maurice (UoM), Université de Technologie de Maurice (UTM), Mauritius Sugar Industry Research Institute (MSIRI). Une visite de courtoisie aux ministères de la Science et du Business était aussi au programme.
À la suite de sa visite, la délégation chinoise a fait les propositions suivantes au MRC : Possibilité pour des cadres des instituts de recherche de Maurice de suivre un cours de formation de deux semaines en Chine sur l’établissement de parcs scientifiques ; Possibilité pour des scientifiques mauriciens de suivre des stages de formation dans les parcs scientifiques chinois spécialisés ; Possibilité pour le transfert de technologie de la Chine vers Maurice dans les domaines comme la culture des algues marines et l’exploration des propriétés médicinales de certains organismes marins et plantes indigènes de Maurice.
Les différentes initiatives du ministère mauricien de la Science, comme la construction du Business Research Incubator Centre (BRIC) et la tenue des Business Angels Forums, ont été très appréciées par la délégation, qui considère d’ailleurs que c’est un « bon début dans le cadre de la création d’un parc scientifique à Maurice ». Cette première visite « très fructueuse » marque une étape importante dans la démarche du ministère de concrétiser ce projet, qui a pour ambition de transformer le pays en une plate-forme scientifique de haut niveau. Elle a aussi permis de renforcer les liens existants entre la République populaire de Chine et la République de Maurice dans les domaines de la recherche, de la science et de la technologie.