De plus en plus de jeunes sont présents sur les réseaux sociaux avant l’âge minimal requis. Malgré les mesures de sécurité mises en place pour assurer leur sécurité, tous ne savent pas comment se protéger, au grand dam de leurs parents, qui se sentent impuissants. Comment accompagner son enfant dans la découverte du numérique et comment réagir au cyberharcèlement ? Voici quelques pistes.
Espionner, interdire ou faire confiance à son enfant ? Pas toujours facile de trouver la bonne attitude à adopter face à leur vie numérique. Le rôle des parents est d’éduquer les enfants, de les intéresser à plein de choses, de développer leur curiosité. Et pour cela, il faut passer du temps avec eux. Pour protéger votre enfant, il est préférable, dans un premier temps, de l’accompagner dans l’univers numérique. Lui expliquer les dangers et le mettre en garde contre certains types de messages.
Les victimes présentent souvent un profil commun. Les harceleurs choisissent généralement une “proie facile” : un enfant isolé, qui n’est pas entouré par un groupe d’amis. Ou alors un enfant qui n’est pas forcément très à l’aise dans les relations sociales. En ce qui concerne les harceleurs, ce ne sont généralement pas non plus des gens qui vont très bien, puisqu’ils portent en eux cette agressivité, cette violence. Ils ressentent le besoin de dénigrer l’autre pour se sentir plus forts. C’est le signe d’un malaise à l’égard de leur propre personne.
En revanche, il n’est pas facile de déceler des signes de harcèlement sur Internet. Les enfants ont tendance à se taire pour protéger leurs parents. Ces derniers ne se rendront donc pas forcément compte qu’il se passe quelque chose. D’autant qu’ils ne voient pas ce qui est échangé sur les réseaux sociaux ou sur le téléphone portable.