Il tailla la carte de Sithanen et fila ticket à Pravind. Il planta ce dernier et opta pour Zaza. Ce même Navin le sacrifia comme un bleu avant le chant du coq.
Et maintenant, qu’entends-je ? Sithanen reprendra son portefeuille dans l’éventualité d’un gouvernement rouge-mauve. Est-ce une manière de signifier : faisons table rase du passé, et recommençons sur de nouvelles bases ?
Virer Sithanen des Finances, puis programmer sa réinstallation : ça ressemble vachement à un aveu implicite d’avoir mal agi. Pourquoi donc, monsieur le Preums ? Ne dites pas que c’est un cas de conscience !
Pour des besoins politiques purement politiciens, le premier d’entre nous décida d’écarter Sithanen. Il contracta une alliance avec les Oranges pour se maintenir au pouvoir, et fila le porte-monnaie à Pravind.
Face à une telle proposition indécemment alléchante, Vivind et son solaire papidou ne pouvaient que rentrer gentiment dans les rangs. Je vous passe la période “opposition loyale”…