Kevin Jean Pascal Lisette traduit devant le Bail and Remand Court, le mardi 3 septembre

Guyonne Kevin Pascal Lisette, âgé de 22 ans, a avoué avoir assené quatre coups de couteau à son père, Guy Daniel Christian Lisette, 51 ans, car ce dernier n’approuvait pas son style de vie. « Mo papa pa ti kontan mo travay danser. Sak fwa li repros mwa mo frekantasyon », a expliqué le jeune homme à la CID de Rose-Belle. Il dit avoir commis l’irréparable dans « un accès de colère ».

Guy Daniel Christian Lisette, 51 ans a reçu quatre coups de couteau 

 

Au cours de son interrogatoire, Pascal Lisette avance qu’il fait partie d’un groupe de danseurs qui donne des spectacles dans des hôtels. Mais, depuis longtemps, le quinquagénaire lui a demandé de s’éloigner de ses amis, relation qui, selon lui, donnait « une mauvaise réputation » à son fils. À maintes reprises, ce dernier a demandé à son père de ne pas se mêler de sa vie. D’ailleurs, Pascal Lisette était un jeune indépendant et habitait une maison à Sheka Lane, Rose-Belle, alors que son père, séparé de sa mère, résidait à Eau-Coulée.

Le quinquagénaire était venu lui rendre visite samedi et devait repartir le lendemain. Mais, une dispute a éclaté entre eux dans la soirée. Le suspect dit avoir gardé son calme malgré le harcèlement répété de son père. De plus, la présence de sa mère chez lui l’a dissuadé d’avoir recours à la violence. Le lendemain, Pascal Lisette était allé raccompagner sa mère chez elle, à Rivière-des-Créoles et ils devaient faire une sortie ensemble lundi.

De retour chez lui, à Rose-Belle, lundi pour récupérer la batterie de son cellulaire, le suspect était surpris de voir son père toujours présent dans la maison. Christian Lisette, qui était sous l’influence de l’alcool, en a profité une nouvelle fois pour faire la morale à son fils. Cette fois, Pascal Lisette a craqué et devait saisir un couteau dans la cuisine pour poignarder son père. Le quinquagénaire s’est écroulé dans une mare de sang et ne bougeait plus. Réalisant ce qui s’était passé, le présumé meurtrier s’est présenté au poste de police à 15h pour tout avouer.

Une équipe de police, menée par l’inspecteur Jayeprokash, s’est rendue à Sheka Lane, où elle a découvert la victime dans une chambre au premier étage de la maison. Le père était habillé et avait une profonde blessure au niveau de l’estomac. Les policiers ont également trouvé l’arme du crime partiellement dissimulée sous un drap. Les éléments du Scene Of Crime Office ont saisi le couteau taché de sang pour analyse.

Sur les instructions du Dr Sudesh Kumar Gungadin, chef du département médico-légal de la police, le cadavre de Christian Lisette a été emmené à la morgue de l’hôpital de Candos pour une autopsie qui a conclu le décès à un “stab wound to the heart”. Entre-temps, la CID de Rose-Belle a questionné le propriétaire de la maison, qui est l’oncle du suspect. Ce dernier avance qu’il vit au rez-de-chaussée et qu’il était absent au moment du drame. Après son interrogatoire, Pascal Lisette a été placé en détention et a été traduit hier à la Bail and Remand Court, où une accusation provisoire d’assassinat a été retenue contre lui. Il sera présenté au tribunal de Mahébourg aujourd’hui. L’enquête se déroule sous la supervision des ASP Callychurn et Boodram.