Depuis plusieurs semaines déjà, il était dans le collimateur de ses collègues compte tenu des soupçons pesant sur lui dans l’organisation de paris clandestins sur des matches de football et les courses hippiques. Dans la journée de lundi, Appalsamy Butchanah, un constable de police affecté à la National Coast Guard (NCG), a été piégé en empochant un paiement de Rs 90 000 dans la cour de la municipalité de Curepipe. Le policier-bookmaker a été provisoirement inculpé hier devant le tribunal de Curepipe et a été remis en liberté conditionnelle.
Aux alentours de 12h40 lundi, le policier Appalsamy Butchanah, habitant La Rose, New Grove, devait se présenter aux abords de la municipalité de Curepipe dans sa BMW (immatriculée B217) et devait collecter la somme de Rs 90 000 des mains d’un jeune homme de 22 ans habitant la région de Vacoas. Cet argent, sous la forme d’un chèque daté du 9 mai 2014, représente le paiement de “credit betting” pour des matches de football et des courses hippiques. Mais ce que l’officier de la NCG ignorait, c’est que ses collègues se trouvaient dans les parages pour suivre le déroulement de la transaction.
Sur la base de cet échange entre le jeune homme et Appalsamy Butchanah, les policiers sont alors passés à l’action et ont procédé à l’arrestation du deuxième nommé. Une fouille menée dans la BMW du constable devait aboutir à une découverte compromettante, confortant encore plus les doutes des enquêteurs. La liste des articles saisis s’établit comme suit : un magazine pour la 15e course hippique datant du 14 juin 2014; un cahier contenant les noms des clients et portant des chiffres, qui pourraient être des enregistrements de paris clandestins; trois papiers A4 portant les noms des pays, clients et chiffres enregistrés dans le cadre de la Coupe du Monde 2014; un autre papier A4 contenant les “records” de paiements pour des “credit bettings”; une calculatrice; et finalement deux cellulaires.
Une perquisition effectuée au domicile d’Appalsamy Butchanah à La Rosa, New Grove, a débouché sur la saisie de Rs 492 000 en différentes coupures. Lors de ses premières séances d’interrogatoires, le suspect a avoué que cet argent provient bien de paris clandestins. Il a été relâché sur parole lundi avant sa comparution en Cour hier. Il a été inculpé de « carrying out an activity without licence » sous les  dispositions de la GRA Act. L’enquête se poursuit.