Entre crissement de pneus torturés par des dérapages, rugissements de moteurs et lumière de skytracers, qui sera le champion mauricien 2015 du Red Bull Car Park Drift Series ? Qui représentera donc Maurice en décembre prochain à la finale internationale de cette compétition lancée il y a 7 ans ? Réponse en septembre, avec l’épreuve qualificative nationale de cette grande compétition automobile organisée par Red Bull.
Après le succès de la première édition locale en 2014, qui avait attiré 13 000 spectateurs sur le parking du stade Anjalay Coopen, Red Bull donne à nouveau la chance aux Mauriciens de se former au drift et de représenter le pays face aux meilleurs pilotes. Le Koweït accueillera la finale internationale 2015 dont Ford est cette année encore le partenaire en fournissant la voiture de démonstration officielle.
Emmanuel d’Hotman avait été le champion incontestable de la première compétition de sélection mauricienne et avait représenté le pays à la finale internationale à Dubaï. Il sera présent cette année pour défendre son titre. L’année dernière face aux voitures monstrueusement puissantes et à l’expérience de ses concurrents, il avait terminé dans la dernière partie du classement. Cette participation était surtout une occasion pour le pilote mauricien de découvrir le drift international et d’acquérir de l’expérience.
Âgé de 32 ans, pilote de ligne de profession, Emmanuel d’Hotman avait surclassé ses huit adversaires dans sa Toyota GT 86 à Belle Vue. « Il y a beaucoup d’engouement pour le Red Bull Car Park Drift après la première édition l’année dernière. J’ai vécu une formidable expérience à la finale internationale, en constatant que nous avons encore beaucoup à apprendre de cette spécialité », souligne-t-il.
Les inscriptions pour l’édition 2015 seront ouvertes le lundi 1er juin 2015 et prendront fin en septembre. Ceux qui veulent s’inscrire peuvent prendre contact avec le Marketing Field Manager de Red Bull Mauritius, Fabrice Pierre (tel : 5 252 5040, email : fabrice.pierre@mu.redbull.com) et Robert Chung (tél : 5 727 7667, email : robertch@orange.mu). Les conditions de base pour participer sont d’être majeur, de posséder un permis de conduire et d’utiliser une voiture à propulsion (roues arrière motrices) ou à quatre roues motrices, excluant les tous-terrains. Les voitures à traction (motorisation sur les roues avant) ne sont pas autorisées dans cette compétition de drift.
Les voitures puissantes à propulsion étant relativement rares à Maurice, les organisateurs permettent cette année à un maximum de quatre concurrents d’utiliser le même véhicule. Les résidents n’ayant pas la nationalité mauricienne peuvent également participer à la compétition mais, en cas de victoire, ils ne pourront représenter le pays à la finale internationale.
Comme en 2014, le “parrain” du drift, Abdo Feghali (multiple champion international de drift et de rallye) sera en visite technique à Maurice en juillet pour préparer la présente édition avec les organisateurs et les pilotes locaux. Les inscriptions resteront ouvertes jusqu’au 9 septembre, mais seuls ceux inscrits avant le 9 juillet pourront être coachés par Abdo Feghali pendant son bref séjour.
Maurice est le premier pays de la région d’Afrique australe-océan Indien à être intégré au calendrier du Red Bull Car Park Drift Series, compétition lancée il y a sept ans. Chaque année, des dizaines de pilotes des pays du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et d’Europe centrale sont qualifiés pour participer aux sélections nationales menant à la grande finale. Le champion international 2014 est le Jordanien Ahmad Daham, qui l’a emporté face à une quinzaine de concurrents.