Une des questions à l’agenda de la dernière séance du Conseil municipal de Curepipe a été axée sur le problème de parking sauvage au Trou-au-Cerfs. Pour lutter contre ce mal et faciliter la circulation dans cette région, la municipalité accepte de donner l’accès aux automobilistes aux aires de stationnement du gymnase James Burty David (GJBD), situé à la rue Edgard Hugues sur les rampes de Trou-aux-Cerfs.
Les conseillers de la ville-lumière sont tombés d’accord : il existe bel et bien un problème de parking sauvage au niveau de Trou-aux-Cerfs, plus particulièrement aux heures de pointes, soit de 5h30 et 8h30, et de 17h et 19h. Lors de sa dernière réunion, vendredi dernier, le Conseil a trouvé une solution pour résoudre une partie du problème. Ainsi, dans un premier temps, l’aire de stationnement du GJBD sera à la disposition des automobilistes qui se rendent au Trou-aux-Cerfs. Cette mesure sera appliquée en attendant que le projet d’aménagement de Trou-aux-Cerfs, qui comprend entre autres l’agrandissement de son aire de stationnement, soit achevé. Le conseiller mauve Ananda Rajoo a également fait la proposition qu’un contrôle routier soit assuré par des agents de police afin de s’assurer que les véhicules ne gênent pas la circulation.
Le débat a été plus houleux pour ce qui est de l’état de l’Hôtel de Ville. Alors que la majorité s’est dit pour la décision d’adopter un protocole d’accord avec l’association SOS Patrimoine, les conseillers mauves ont voté contre. Ananda Rajoo estime pour sa part qu’avant de faire une étude sur l’état du bâtiment, il faut d’abord s’assurer d’avoir suffisamment de fonds pour les travaux de rénovation. Pour cela, il propose d’attirer l’attention des autorités compétentes sur la nécessité à rénover ce bâtiment qui fait partie du patrimoine de Curepipe et d’obtenir une aide financière du gouvernement central. Par ailleurs, la motion concernant une campagne de vaccination du personnel de la municipalité contre la grippe a été approuvée à l’unanimité.