Répondant aux questions du député Raffick Sorefan, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a indiqué que selon la Road Development Authority (RDA), USD 5 566 647.96 ont été payés pour des services consultatifs. « I am informed by the RDA that no payment has been effected in relation to works. However, a total amount of USD 5 566 647.96 has been paid for transaction advisory services, so far », a-t-il relaté. Ce, dans le cadre du projet de décongestion routière initié en 2008 sous un partenariat public/privé. Ce programme contient également un plan de gestion du trafic dans la capitale, de relocalisation des marchands et du centre administratif, de délocalisation des bureaux à Highlands et de conversion d’un certain nombre de rues en zone piétonne.
Le master plan pour la décongestion routière a été présenté au gouvernement en avril 2015 et « takes into consideration the new definition being proposed for the City of Port-Louis (Port-Louis vision 2030), smart cities and technopoles ». Pour l’heure, affirme Nando Bodha, aucun plan d’architecture n’a été fait mais « artistic impressions of the different components of the project were shown as part of the presentation by the Transaction Advisor ». En général, le ministère n’a pas recours à un architecte pour les travaux routiers. Cependant, pour des structures importantes et plus complexes telles la construction des ponts, des passerelles, « the Consultant is requested to provide the services of an architect/landscape architect to propose aesthetic structures, as part of its assignment », indique le ministre.
Concernant le partenariat public/privé, la firme sud-africaine SPP Project Solutions Limited, rebaptisée J. Maynard, a été nommée en mars 2009. À la suite d’une décision gouvernementale datant de juin 2014, « to reduce the scope of the RDP-PPP », J. Maynard avait été retenue pour travailler sur le projet. Nando Bodha souligne que l’appel d’offres a été fait en 2010 mais que le contrat n’avait pas été alloué à la firme sélectionnée parce que « the ministry of Finance raised concerns on the financial implications in view of the prevailing economic environment and Government’s commitment and priorities ».
Répondant à une question du député Maneesh Gobin (Rivière-des-Anguilles/Souillac), le ministre affirme que pour décongestionner la route à hauteur de la jonction de La Flora, la Traffic Management and Road Safety Unit travaille en ce moment sur le plan de construction d’une troisième voie. Deux problèmes ont toutefois fait surface : l’acquisition des terres pour l’élargissement de la voie et la disponibilité des fonds.