Le Deputy Prime Minister, ministre de l’Énergie et des Services publics Rashid Beebeejaun a annoncé hier des investissements de plus de Rs 10 milliards dans le secteur de l’eau au cours des trois prochaines années, ainsi que la construction d’une nouvelle centrale électrique à charbon à La Mecque, Médine, et la poursuite de divers projets de tout-à-l’égout dans le pays dans le cadre du National Sewerage Programme. Le DPM intervenait dans les débats sur le Budget 2012 qui, selon lui, aidera le pays à naviguer en toute sécurité pendant la crise globale.
Le problème de l’eau a été largement évoqué par le Deputy Prime Minister (DPM) dans la première partie de son intervention. Il a indiqué que le secteur de l’eau à Maurice est sous pression pour diverses raisons : les changements au niveau de la pluviométrie qui affectent principalement le réservoir Mare-aux-Vacoas, une pluviométrie déficiente dans cette région, soit 2 309 millimètres en 2010/2011, le niveau le plus bas de ces 13 dernières années, une demande nationale en eau potable en constante augmentation (environ 2,5 % en moyenne par an au cours des huit dernières années) et une consommation par tête d’habitant qui est bien élevée comparativement à celle des pays développés. Rashid Beebeejaun a rappelé que des travaux majeurs ont été entrepris depuis quelques mois pour assurer un volume additionnel se situant entre 35 000 et 40 000 mètres cubes quotidiennement à Mare-aux-Vacoas, alors que le projet de transfert d’un volume de l’ordre de 10 millions de mètres cubes d’eau de Rivière-du-Poste sur le réseau de Mare-aux-Vacoas sera complété vers fin 2012. Même si le niveau d’eau à Mare-aux-Vacoas est très bas, a fait ressortir le DPM, la fourniture dans les autres régions est adéquate.
Le DPM Rashid Beebeejaun a ensuite fait état des investissements de plus de Rs 10 milliards d’ici à 2014, notamment dans la construction de deux grandes digues, de leurs stations de traitement et de leurs réseaux de distribution. La construction de Bagatelle Dam, a-t-il déclaré, sera complétée en 2014, projet qui contribuera à l’amélioration de la fourniture d’eau à Port-Louis et dans les basses Plaines-Wilhems, tout en réduisant la pression sur le réservoir Mare-aux-Vacoas. Pour ce qui est du Rivière-des-Anguilles Dam, le consultant sera bientôt nommé en vue de la préparation des documents d’appel d’offres. Quant à la réhabilitation de la digue de la Ferme et de l’augmentation de sa capacité de stockage, elle sera considérée dans le moyen terme.
Water Rights : recensement
Le DPM Rashid Beebeejaun a parlé ensuite du problème des Water Rights, signalant d’emblée que « all water in Mauritius is public property » et que « a Water Right is a right to use water not a right to own water ». Le DPM fait ressortir qu’à Maurice il est difficile d’obtenir des renseignements des 360 détenteurs de ces Water Rights qui sont régis par une loi de 1863. Le gouvernement introduira de nouveaux règlements cette semaine pour que ces détenteurs puissent communiquer les renseignements nécessaires dans le cadre d’un recensement qui aiderait les autorités à mettre en place une gestion intégrée des ressources en eau. « A consultant is already working to review legislation governing water rights », a annoncé le DPM.
Rashid Beebeejaun est revenu sur la question de prêt de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) dont la signature remonte à décembre 2002. Outre le financement de l’équipement et des travaux à entreprendre dans le cadre d’un Non Revenue Water Project, l’accord en question prévoyait l’augmentation des tarifs d’eau en vue de permettre à la CWA de faire face à ses frais financiers et ses dépenses opérationnelles. Il y a eu suspension de l’accord en 2009, en attendant une décision concernant la hausse des tarifs, et en 2010, la BEI avait désigné un expert pour revoir ces tarifs. Un relèvement général de 30 % a été recommandé avec des augmentations subséquentes indexées sur l’inflation. « The loan had been kept on hold and never cancelled and there is no need for a new agreement », a précisé le DPM. Celui-ci a indiqué que le 19 octobre 2010, une décision a été prise lors d’une réunion au ministère des Finances où des augmentations de tarifs ont été recommandées comme suit : octobre 2010 : 30 % ; juillet 2011 : 20 % ; juillet 2012 : 20 % ; juillet 2013 : 20 %.
Pour le DPM Rashid Beebeejaun, il est injuste que l’ancien ministre des Finances Pravind Jugnauth propose aujourd’hui de geler l’augmentation de 35 % des tarifs d’eau à partir de janvier 2012 en attendant que la situation s’améliore au niveau de la distribution. Il a fait remarquer qu’en octobre 2010, lorsque la décision de rehausser les tarifs a été prise, les problèmes dans le secteur de l’eau étaient déjà de mise. Le DPM Beebeejaun a laissé entendre que l’augmentation de janvier 2012 n’affectera pas les quelque 97 779 ménages (35 % du total) qui consomment moins de 10 mètres cubes d’eau par mois. « The major problems of the water sector is that the water distribution system dates back 100 years », a-t-il poursuivi, ajoutant que le Singapore Public Utilities Board a démarré une étude pour améliorer la gestion, les structures opérationnelles et institutionnelles de l’eau, tout en proposant un plan stratégique pour ce secteur.
———————————————————————————————————————————
ÉNERGIE: Centrale à charbon à Médine
Parlant du secteur de l’énergie, Le DPM Rashid Beebeejaun a fait état d’un nouveau projet de centrale à charbon d’une capacité de 100 meggawatts à La Mecque, Médine, avec option pour un plan d’expansion jusqu’à 300 megawatts. Cette centrale utilisera de la clean coal technology. Les parties intéressées seront invitées à soumettre leurs propositions au début de l’année prochaine. Les autorités lancent également en janvier 2012 une étude de pré-faisabilité concernant le potentiel géothermique du pays. Rashid Beebeejaun a indiqué que le gouvernement porte aussi intérêt à la technologie de conversion de l’énergie thermique provenant de l’océan. S’agissant de la Land Based Oceanic Industry, il a fait savoir qu’une nouvelle Expression of Interest sera lancée dans les prochaines semaines.
Rashid Beebeejaun a axé la dernière partie de son intervention sur les projets de tout-à-l’égout, annonçant que le Plaines-Wilhems Sewerage Project se poursuit et que les travaux à Rose-Hill, Mont-Roches, Quatre-Bornes et Belle-Rose seront complétés en 2012 et ceux à Palma et Stanley, le seront en 2014. De nouveaux projets seront également lancés couvrant, entre autres, les régions de Terre-Rouge, Riche-Terre, Le Hochet, Pereybère, Pointe-aux-Cannoniers, Mon-Choisy, Trou-aux-Biches, Triolet, Plaines-des-Papayes, Pointe-aux-Piments, Morcellement St André, Bambous, Flic-en-Flac, Albion, Tamarin, Bain-des-Dames, Vallée-des-Prêtres, Tranquebar et Camp-Caval.
Le National Sewerage Programme, qui sera complètement réalisé en 2014, permettra d’assurer la connexion de 71 000 maisons au réseau. Par ailleurs, un plan directeur pour les eaux usées, couvrant la période se terminant en 2033, a été préparé et concernera 23 régions urbaines et rurales.