Le ministre des Sport Devanand Rittoo a défendu vigoureusement hier la décision de faire revivre les anciennes équipes de football, et ce sans que cela n’exacerbe les sentiments de nature communale.
Le ministre, dernier orateur à intervenir hier soir, a annoncé la présentation prochaine d’un texte de loi sur le sport. Cette nouvelle législation définira l’encadrement légal dans lequel les équipes “remake” pourront évoluer.
et d’observer qu’un montant de Rs 10 millions est prévu dans le cadre du Budget pour se pencher sur la création de cette nouvelle ligue. Il observe par ailleurs que les équipes régionales ne seront pas affectées, d’autant  qu’elles ont produit de « grands talents » pour le football mauricien.
Le ministre a vivement réagi contre les critiques formulées contre l’initiative de faire revivre les anciennes équipes de football. Il s’en est pris aux « vendeurs de sirop ». Le ministre s’en est pris à ceux qui se contentent d’analyser le football uniquement sur la base des rencontres diffusées à la télévision.
« Tout doit être mis en oeuvre afin de remettre le football sur les rails tout en consolidant l’unité nationale », a dit Devanand Rittoo. Le ministre a ensuite évoqué le bilan de son ministère, se réjouissant que Maurice ait pu obtenir deux médailles d’or lors de la coupe du monde de kick-boxing, avant de faire mention des efforts consentis pour récompenser les athlètes de haut niveau et d’affirmer que Rs 3 millions avaient été dépensées l’année dernière sur ce chapitre. Le ministre s’est ensuite longuement étendu sur différents dossiers concernant notamment les infrastructures sportives à travers le pays.