Le député de la majorité Sangeet Fowdar a souhaité qu’un programme fiable d’orientation  professionnelle soit élaboré par les autorités afin que les jeunes soient dirigés vers des filières qui peuvent les aider à trouver des emplois. Lors de son intervention dans les débats sur le Budget 2015-16, Sangeet Fowdar s’est appesanti sur les problèmes de formation et d’orientation professionnelle, regrettant que le Human Research Development Council (HRDC) n’ait pu atteindre les objectifs qu’il s’était fixés au moment de sa création. Selon le député, les jeunes et leurs parents n’ont « pas de véritable guide » quant au choix des carrières et des opportunités de formation et d’emploi. Au moment de la création du HRDC, a-t-il rappelé, le conseil d’administration était constitué de représentants de divers secteurs de l’économie afin, justement, d’obtenir les informations nécessaires sur les opportunités d’embauche dans ces secteurs.
« Il est regrettable de voir autant de professionnels qualifiés rester sans emploi pendant de longues périodes. Je demande au ministre de l’Education de veiller à ce qu’un bon programme d’orientation professionnelle soit ébauché », a déclaré Sangeet Fowdar. Ce dernier a souligné que « le chômage frappe fort » dans le pays alors que la conjoncture économique est « difficile ». Le député a dit accueillir favorablement les mesures budgétaires « pour donner une impulsion au secteur des Petites et moyennes entreprises ».
Sangeet Fowdar s’est réjoui du contenu du Budget, faisant remarquer qu’il n’y a pas de hausse des impôts. « Le Budget embarrasse l’opposition », a-t-il dit. L’orateur est revenu sur les nombreux « scandales » mis à jour par le gouvernement depuis son arrivée au pouvoir. Il a trouvé que la Banque de Maurice et la Financial Services Commission sont restées « silencieuses » sur les opérations de la Bramer/BAI.