Lors de la séance parlementaire de ce mardi 8 mai, Arvin Boolell ramènera sur la table le cas de Kaysee Teeroovengadum, ancien chef de mission de la délégation mauricienne qui est suspecté d’attouchements sexuels sur la lanceuse de javelot Jessika Rosun. La question du député sera adressée à Stephan Toussaint, ministre de la Jeunesse et des Sports.

Arvin Boolell veut savoir si l’enquête sera menée par un ancien juge ou un sous-comité, comme l’a déclaré le président du Comité Olympique Mauricien, Philippe Hao Thyn Voon.

Cette affaire a été appelée en cour en Australie aujourd’hui. Selon les dernières informations, Kaysee Teeroovengadum ne s’y rendra pas, une fois de plus. Tout comme pour la première comparution, le 17 avril, il se fera représenter par ses hommes de loi en Australie.

Sollicité par lemauricien.com, Rouben Mooroongapillay, l’avocat de Jessika Rosun, explique que, de leurs côtés, ils restent « prêts ». Et d’ajouter: « Nous avons fait part d’une lettre aux autorités australiennes pour confirmer que Jessika Rosun se présentera en cour quand elle sera appelée à témoigner ».