Le Insurance (Amendment) à Bill a été adopté mardi soir par une majorité de plus de trois-quarts de l’Assemblée Nationale sans amendements. C’est la première mois depuis le début de la présente session parlementaire qu’un ministre exerce son droit de demander une « division of vote » pour l’adoption d’un texte de loi.
Après le décompte des voix,  le projet de loi a été adopté par 52 voix pour, 7 abstentions. 10 députés étaient absents de l’hémicycle. Les quatre députés du MMM  dont le leader de l’Oppostion, Paul Bérenger, ainsi que trois députés du Parti travailliste (Shakeel Mohamed était absent de l’hémicycle) se sont abstenus. Les quatre démissionnaires du MMM, Alan Ganoo, Joe Lesjongard, Rafick Sorefan et Kavy Ramano ont voté pour le texte de loi. Aussitôt l’ajournement du parlement, ces derniers ont été félicités par Ivan Collendavelloo et par les dirigeants du MSM. Le texte de loi permet de mettre fin à la situation conflictuelle créée par la présence d’une part des conservateurs nommés par la Financial Services Commission pour  la gestion des actifs de la BAI et, d’autre part, d’un administrateur nommé par la BAI. Il permet la nomination d’un super-administrateur par la FSC sur les instructions du ministre des Services financiers et de la bonne gouvernance.