À peine la trêve politique terminée, les députés reviennent à la charge sur l’organisation des Jeux des îles de l’océan Indien. Cinq questions sont inscrites à l’agenda de la session de mardi, au nom de Guito Lepoigneur et de Franco Quirin respectivement.

Les deux députés de l’opposition s’intéressent notamment aux porteurs pour le parcours de la flamme, à la vente des billets et du coût de la rénovation des infrastructures sportives, entre autres.

Guito Lepoigneur, député du PMSD et ancien entraîneur de volley-ball, interrogera le ministre Stephan Toussaint sur les commandes de t-shirts pour les JIOI 2019. Il veut savoir s’il y a eu un exercice d’appel d’offres à ce sujet, qui a obtenu le contrat et à quel prix. Il veut aussi connaître le nombre de t-shirts commandés à cette occasion. Le député s’intéresse également au parcours de la flamme à travers l’île, précédent l’ouverture des Jeux. Il veut savoir combien a coûté l’organisation de cet événement et réclame une liste des porteurs du flambeau, ainsi qu’une liste des anciens sportifs ayant participé à cet événement. Autre sujet qui intéresse Guito Lepoigneur : la distribution des billets. Le député de Beau-Bassin/Petite-Rivière au ministre Toussaint s’il était au courant qu’un grand magasin offrait deux billets d’entrée pour les JIOI à l’achat de produits d’un montant minimum de Rs 5 000.

Pour sa part, le député du MMM Franco Quirin demandera au ministre Toussaint de produire des comptes détaillés concernant le coût de la rénovation des infrastructures sportives dans le cadre des JIOI. Le député de Beau-Bassin/Rose-Hill reviendra également à la charge sur le cas des sélectionnés de basket qui ont vu leurs salaires et leurs local leaves être réduits en raison de leurs absences au travail en vue de participer à une stage en Serbie dans le cadre de leurs préparations pour les JIOI.

Il reste maintenant à savoir si Stephan Toussaint va effectivement répondre à ces questions, dépendant du temps ou des informations disponibles. Il y a toujours aussi la possibilité que les deux députés de l’opposition optent pour le retrait de leurs questions au dernier moment, pour des raisons diverses.