Le dossier de l’enseignement supérieur, plus les dessous des affaires, continue à monopoliser l’attention sur l’échiquier politique. Ainsi, la réunion conjointe du groupe parlementaire de l’opposition samedi dernier a entériné la position adoptée initialement par le leader de l’opposition, Paul Bérenger, face au ministre de tutelle, Rajesh Jeetah. Le mot d’ordre du boycott a été accepté avec un premier walk-out annoncé des parlementaires de l’opposition demain, lors des débats sur le Mauritius Research Council (Amendment) Bill. Toutefois, il reste les interpellations parlementaires adressées au ministre Jeetah par des députés de l’opposition, dont l’ancien ministre de l’Éducation du MMM Steve Obeegadoo. La question devra faire l’objet de discussions au bureau politique du MMM cet après-midi. D’autre part, la DY Patil Medical College Saga a débouché sur une première démission du ministère de la Santé.
Le dossier de l’enseignement supérieur, plus les dessous des affaires, continue à monopoliser l’attention sur l’échiquier politique. Ainsi, la réunion conjointe du groupe parlementaire de l’opposition samedi dernier a entériné la position adoptée initialement par le leader de l’opposition, Paul Bérenger, face au ministre de tutelle, Rajesh Jeetah. Le mot d’ordre du boycott a été accepté avec un premier walk-out annoncé des parlementaires de l’opposition demain, lors des débats sur le Mauritius Research Council (Amendment) Bill. Toutefois, il reste les interpellations parlementaires adressées au ministre Jeetah par des députés de l’opposition, dont l’ancien ministre de l’Éducation du MMM Steve Obeegadoo. La question devra faire l’objet de discussions au bureau politique du MMM cet après-midi. D’autre part, la DY Patil Medical College Saga a débouché sur une première démission du ministère de la Santé.