Le Road Traffic Amendment Bill a été voté sans amendement à la mi-journée à l’Assemblée nationale. La présentation du projet de loi avait été faite la semaine dernière par le ministre du Transport et des Infrastructures publiques Nando Bodha. Les débats sur le sujet ont repris à la mi-journée, avant de passer au vote.
Intervenant sur la question, le leader de l’opposition,  Paul Bérenger, a conseillé au ministre de tutelle de mettre le projet sur un mode de “trial and error” et que si d’aventure des amendements étaient nécessaires, « qu’on garde l’esprit ouvert ». Il a dit compter sur le ministre pour venir avec d’autres mesures hormis celles figurant dans le projet de loi. Paul Bérenger a cité, à titre d’exemple, le problème de vitre teintée qui, selon lui, à l’échelle mondiale, est source d’inattention et d’accident. « Plus de 50% des accidents sont causés par des inattentions, et la première de ces inattentions est l’interaction avec les autres passagers. La deuxième concerne les vitres teintées. »
Auparavant, le leader du MMM a dit regretter que le sujet n’ait pas suscité beaucoup de réactions de la part du public. « Le projet de loi était très technique. C’est peut-être la raison. » Il a voulu par ailleurs connaître les réactions des partenaires consultés à ce sujet, de même que les principales causes d’accidents ayant eu lieu dans le passé afin de les comparer avec les causes actuelles. À noter que le Parlement a été ajourné au mercredi 13 mai.