Le “transfert” de Patrick Sahajasein, entraîneur attaché à l’Association mauricienne de tennis de table, a suscité l’intérêt du député mauve Franco Quirin, qui a voulu connaître les raisons de cette mutation. Ce dernier a posé des questions en ce sens au ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, lors de la séance parlementaire de mardi.
Devanand Ritoo a bien fait comprendre que Patrick Sahajasein n’a pas été transféré. « Mr Speaker, Sir, I must, at the very outset, mention that the hon. Member has been misled, as Mr. P.S. has not been transferred. He is still working at the same place, i. e, at the National Table Tennis Centre, which is situated at Beau Bassin. »
Poursuivant sur la même lancée, le ministre a fait ressortir que Patrick Sahajasein est employé sur une base contractuelle a ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) depuis 1997 en tant que « Advisor/Coach in Table tennis. » Ses attributions, à la signature de son contrat en 1997, n’ont pas changé. « Mr. P.S. (ndlr Patrick Sahajasein) has been employed on contract as Adviser/Coach in Table Tennis in my Ministry since 02 June 1997 with the following duties and responsibilities – (i) to advise and assist my Ministry in the development and promotion of table tennis ; (ii) to be called upon to conduct training sessions as and when required, and (iii) to be assigned any other duties which my Ministry may deem suitable. »
De plus, Franco Quirin a voulu savoir si le transfert — raté — de Patrick Sahajasein a été la source de nouvelles attributions. Ce à quoi le ministre a répondu que rien n’a changé. « The contract of employment has been renewed every year since his appointment, on the same terms and conditions, except the upward revision of his salary. His duties have remained the same. »
Franco Quirin a aussi voulu savoir quelles étaient les attributions de Patrick Sahajasein. Ce à quoi Devanand Ritoo a laissé entendre que le MJS peut disposer des services d’un entraîneur à tout moment. « As far as posting is concerned, the provisions of his contract give the flexibility to my Ministry to post him at such stations where his competence may be required, as is the case for other coaches. »
Le député de l’opposition a voulu savoir si Patrick Sahajasein a été affecté au Trust Fund for Excellence in Sports (TFES). La réponse du ministre Ritoo a été claire sur ce point. « Mr Speaker, Sir, in view of the reorganisation of my Ministry’s activities, Mr P.S. was called upon to help the Trust Fund for Excellence in sports, and it is a normal procedure in the Ministry. » Franco Quirin a continué le débat en demandant au ministre s’il était « au courant que la fédération de tennis de table a coupé tout contact, toute relation avec le Trust Fund for Excellence. »
La dernière partie de la question de Franco Quirin a porté sur la fermeture de l’école de Beau-Bassin et de l’affectation de Patrick Sahajasein. « M. le président, je pense que le ministre est au courant que l’école de tennis de table de Beau Bassin a fermé ses portes ; elle ne fonctionne plus. D’après la Sports Act, il est stipulé que toute ouverture d’une école, tout fonctionnement doit se faire en collaboration, en consultation avec la fédération en question. Comment se fait-il que la fédération de tennis de table a coupé toute relation avec le Trust Fund et que malgré tout M. Sahajasein a été appelé à travailler avec le Trust Fund ? »
Devanand Ritoo a donc laissé entendre que Franco Quirin « is misled. » Il a fait ressortir que Patrick Sahajasein ne travaille pas avec le TFES. « He is, in fact, still working at the National Table Tennis Centre. » Ce à quoi le député mauve fait ressortir qu’il existe « une lettre demandant à M. Sahajasein de travailler avec le Trust Fund. »
Devanand Ritoo a répondu, en conclusion, que le TFES est une émanation du MJS. « The Trust Fund for Excellence in Sports is under the aegis of my Ministry. He is employed by my Ministry. If he is requested to go and work with the Trust Fund for Excellence in Sports, he should go and work for that purpose. »