Le député rouge, Shakel Mohamed, ne risque aucune sanction mais le fait qu’il était en Live sur Facebook a contraint la Speaker, Maya Hanoomanjee, d’envisager sérieusement des mesures appropriées pour réguler l’utilisation des téléphones portables et d’autres “electronic devices” à l’Assemblée nationale. « Des sonneries sont entendues lors des tra- vaux alors que j’ai demandé à plusieurs reprises que les téléphones soient mis en mode silence », dit-elle.

« Gross breaches of parliamentary etiquette » sont les termes employés par Maya Hanoomanjee pour expliquer ce qu’a commis le député. Dans son “ruling”, les premiers mots utilisés dans le Live, selon la Speaker, indiquent la “ill intention” du député, « ce qui est confirmé par les autres mots qui suivent ».

Elle poursuit et dit que les propos du député étaient « unwarranted, improper and utterly condemnable ». En effet, le député de l’op- position Shakeel Mohamed était en Live sur Facebook mardi dernier à l’Assemblée nationale pour montrer les fuites et la caméra qui était protégée par du plastique après de grosses averses.

La Speaker a alors expliqué en détail tout ce qu’a fait le député. « In the said recording which was recording on social media, the honourable member reflected on the water leakage giving an account of what was going on at the material time and made certain remarks », a-t- elle dit, rappelant que le 16 juin 2017, elle avait donné son “ruling” selon lequel les “mobile devices” sont permis dans la Chambre, sauf si leur utilisation est faite discrètement et ayant un lien avec les activités du Parlement. Le député a pu sauver sa peau grâce aux règles d’impunité qui protègent les
parlementaires.