Le 8 mars, selon Ornella Arokeum, Cluster Public Relations Manager au Lux* Le Morne et Tamassa Resort à Bel-Ombre, ne devrait pas être une journée dédiée sur un seul jour à la femme. « Le travail de la femme se fait au quotidien, mais la célébration du 8 mars est une noble pensée pour nous, les femmes, qui cumulons à la fois le rôle d’épouse, de mère et de professionnelle. »
Le monde de l’hôtellerie n’est pas de tout repos, mais à 28 ans, Ornella Arokeum a trouvé ses marques. Cluster Public Relations Manager au Lux* Le Morne et Tamassa Resort, à Bel-Ombre, elle s’occupe de promouvoir l’innovation du Food & Beverages, nouvellement mis en place par le Tamassa. Un foodtruck avec des burgers, paninis, fait sur place, un ice cream parlour et un kayak recyclé en bar de boissons rafraîchissantes.
Ornella est à l’écoute de la clientèle. Elle qui a travaillé pour le groupe Naïade en 2008 était coordinatrice et formatrice à l’académie de formation LUX*. « Cela faisait partie de l’évolution de ma carrière, surtout que j’ai débuté à un âge relativement jeune. À la section Food & Beverages, qui est occupé par des hommes, une femme peut arriver à se distinguer. Je privilégie l’écoute et le travail d’équipe. » Ornella insiste sur le fait qu’en cette journée du 8 mars, il est intéressant de noter que les femmes parviennent à faire des métiers autrefois destinés seulement aux hommes. « Il n’y a plus de barrières de nos jours. Tout se fait avec un esprit professionnel. Les postes de management sont de plus en plus pris par les femmes. Tout passe par l’expérience, la formation et l’avantage de travailler dans un hôtel est qu’il y a plein de possibilités. » Parlant de la différence qu’il peut y avoir entre le travail d’un homme et celui d’une femme, Ornella Arokeum précise que la femme a sa touche de féminité.
« La femme a toujours ce souci d’être toujours bien habillée, bien maquillée. Un petit brin de coquetterie, c’est toujours agréable », lâche-t-elle sur un ton badin.   
Autre point mis en évidence par Ornella, c’est la créativité. « Il y a des métiers qui demandent une force physique, d’autres où il faut être créatifs. La femme aussi bien que l’homme devraient être sur le même pied d’égalité. Pour tout avancement, il faut qu’il y ait acceptation, partage d’idées, respect et , une fois qu’il y a cette entente dans le monde du travail entre l’homme et la femme, cela ne pourra être que bénéfique pour l’avancement d’un pays. De nos jours, les femmes ont plus d’ouverture sur le monde, avec la connexion Wi-Fi, l’internet… Il n’y a plus d’excuses pour dire qu’on ne sait pas. Le plus petit smartphone peut vous relier à l’actualité. C’est important de se renseigner, d’apprendre, de se former.  On est dans une mouvance d’évolution. »  
Pour revenir à son métier dans l’hôtellerie, Ornella dit qu’il faut d’abord  avoir confiance en soi. « C’est l’équilibre et le bon état d’esprit qui définit la  performance d’un travail bien fait. Je pratique aussi du kitesurf qui, pour moi, est un moyen d’être autonome et de me lancer mes propres défis. » Pour ce qui est de l’innovation du Food & Beverages, elle explique que le Tamassa Resort de Bel-Ombre  a voulu apporter une touche d’authenticité bien mauricienne. « On a voulu que le client se sente comme chez lui. Ce pari semble gagné puisque le foodtruck fait pas mal d’adeptes. »