Photo Archives : En 2009, Parsootansing Unnuth pousuivant sa grève de la faim sous sa petite tente dans l'enceinte du Village hall de Bambou

Parsootansing Unnuth, qui en est à son 5e jour de grève de la faim, allègue avoir été malmené par un officier de police, un sergent en particulier, dans la soirée du jeudi 20 septembre.

Il confie avoir été sauvé de justesse par des amis et proches présents sur les lieux au moment des faits. Il lance un appel au commissaire de police, lui demandant de rappeler à l’ordre le sergent en question et d’assurer sa sécurité.

Pour rappel, Parsootansing Unnuth entame depuis le 17 septembre une grève de la faim sous une tente dans l’enceinte du Village Hall de Bambous. « Les policiers sont venus me dire que je n’avais pas le droit d’entamer une grève de la faim à cet endroit. Ils ont voulu m’intimider. Mais je me suis montré fort, malgré mon état de santé », confie le gréviste. De plus, certaines personnes présentes sur les lieux, dont des amis et proches, ont volé à son secours.

Parsootansing Unnuth demande au commissaire de police de rappeler le sergent en question à l’ordre et d’assurer sa sécurité. Le gréviste campe sur ses positions et indique qu’il ne mettra pas fin à sa grève de la faim tant que le Premier ministre ne le rencontrera pas.