La nomination des Assistant Secretaries ne figurera finalement pas dans les pouvoirs qui seront alloués au président de la République dans le cadre de la IIe République, a affirmé le Premier ministre, Navin Ramgoolam, au Mauricien ce matin.
Cette annonce du PM fait suite à la déclaration du syndicaliste Rashid Imrith qui estime que cette nomination par le Président de la République est très dangereuse pour la démocratie.
« Le problème est qu’à l’époque où sir Anerood Jugnauth était Premier ministre, il avait coutume d’avoir un regard sur toutes les nominations dont celles des Assistant Secretaries. C’est par précaution que nous avions mis cette provision dans le texte de l’accord conjoint. J’ai évoqué la question avec Paul Bérenger et j’en parlerai à Rashid Imrith pour lui dire que cela ne tombera pas sous les pouvoirs du Président de la République et qu’il reviendra à la PSC de le faire sans consultation avec le président », affirme Navin Ramgoolam.