Sur le chapitre du partage des richesses, le ministre des Finances a annoncé plusieurs mesures sociales. Principal objectif : réduire le fossé entre riches et pauvres. Une attention particulière a ainsi été accordée aux employés du secteur informel.
En sus d’une hausse déjà annoncée de 6,6% à 11,5% pour les employés à faibles revenus, les bénéficiaires du Basic Retirement Pension (BRP) recevront dès janvier prochain une compensation en vue de faire face à l’augmentation du coût de la vie, a indiqué le ministre. La Basic Retirement Pension mensuelle sera ainsi revue à la hausse pour atteindre Rs 3 350 pour les retraités de 60 à 89 ans, Rs 9 975 pour ceux âgés entre 90 et 99 ans et Rs 11 320 pour les centenaires.
Le budget a aussi tenu compte de ceux qui, à 60 ans, ne perçoivent pas d’allocation à la mesure de leur investissement professionnel. Ces personnes sont principalement issues du secteur informel (jardiniers, chauffeurs, travailleurs agricoles à temps partiel, employés de maison…) n’ayant pas contribué au National Pension Fund (NPF) et n’en recevant donc pas les bénéfices. « Nombre de ces hommes et femmes prennent pourtant soin de nous dans notre vie quotidienne, en nous fournissant à manger, en prenant soin de nos enfants ou de nos maisons. Aujourd’hui, c’est à notre tour de prendre soin d’eux », a estimé le ministre.
Parmi les obstacles empêchant ces employés de bénéficier des avantages du NPF, il y a, indique le ministre, le fait que, souvent, les employeurs évitent d’enregistrer leurs employés par manque de temps ou en raison des complications administratives qui y sont liées. Dans d’autres cas, les employés eux-mêmes préfèrent ne pas s’enregistrer afin d’éviter de payer leur contribution au NPF et au Transitional Unemployment Benefit (TUB). Afin d’éliminer ces obstacles, le ministre a annoncé que pour tous ceux touchant jusqu’à Rs 3 000 par mois, le gouvernement contribuera désormais au NPF à raison de Rs 120 mensuelles, de même qu’au TUB. Outre les Rs 330 accordées lors de l’exercice de compensation salariale, cette aide gouvernementale permettra à ces employés de bénéficier d’une meilleure pension à l’avenir. « The Mauritius Revenue Authority will adapt its annual income tax return to enable registration of the employee and payment of the annual NPF contribution in one go by employers, without additional interest or penalty », a ajouté Xavier-Luc Duval.
Les travaux d’entretien ménager seront aussi professionnalisés, a annoncé le ministre. Le National Empowerment Fund, en collaboration avec des ONG, assurera ainsi la formation de quelque 500 employés de maison l’an prochain, laquelle se soldera par la remise d’un certificat.