Le conglomérat mauricien Ireland Blyth sera le principal partenaire du gouvernement gabonais en vue de la création au Gabon d’une industrie des produits de la mer. Un accord en ce sens a été paraphé hier par le ministre gabonais de l’Agriculture, de l’Élevage, de la Pêche et du Développement rural, Julien Nkoghe-Bekale, et le directeur exécutif d’IBL, Nicolas Maigrot.
Cet accord, comme devait le souligner Nicolas Maigrot, est le résultat des efforts effectués notamment par le VPM et ministre des Finances Xavier-Luc Duval qui avait initié ce rapprochement lors des visites des délégations ministérielles gabonaises à Maurice l’année dernière. L’accord prévoit, entre autres, la réorganisation et le management d’une usine déjà existante, la création d’autres structures industrielles, le développement d’un secteur de pêche hauturière locale et la création d’un chantier naval.
L’investissement initial du projet est estimé à 25 millions d’euros. Il sera supporté, à hauteur de 40 % par le Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS) et à hauteur de 60 % par le Groupe IBL. Ce projet de PPP dans sa globalité pourrait demander un investissement total de plus de 100 millions d’euros.
« Nous sommes particulièrement heureux et fiers d’avoir été choisis par le gouvernement gabonais », a affirmé Nicolas Maigrot, CEO du groupe IBL. « Ce PPP rejoint notre politique d’ouverture vers l’international et particulièrement vers le continent africain. L’industrie de la mer joue un rôle de plus en plus important dans l’économie mauricienne et nous souhaitons, par le biais de ce partenariat, que ce secteur connaisse un essor aussi formidable au Gabon », a-t-il soutenu.
M. Maigrot a expliqué que le Secteur du Seafood & Marine d’IBL est verticalement intégré et l’expertise dans ce domaine touche à toutes les facettes de cette industrie. Il a souligné qu’IBL a aussi développé un autre volet avec IBL Biotechnology qui se spécialise dans la biotechnologie et le process industriel. « Ce qui nous permet aujourd’hui de vendre des usines clé en main, particulièrement à l’étranger, ainsi que de transformer les co-produits de la mer en produits à valeur ajoutée », a souligné M. Maigrot. Le CEO d’IBL a aussi expliqué qu’IBL est en mesure d’apporter le savoir-faire nécessaire au développement du secteur de Seafood and Marine au Gabon.
Le ministre gabonais de la Pêche a pour sa part souligné les liens traditionnels qui unissent Maurice au Gabon. Il a rappelé les relations privilégiées qu’entretenaient le président Omar Bongo avec sir Gaëtan Duval à l’époque. « Ce partenariat avec le Groupe IBL est un exemple de coopération sud-sud et une véritable opportunité pour le Gabon de développer et de valoriser son potentiel halieutique. Le secteur de la pêche est important pour la sécurité alimentaire mondiale et avec ce partenariat, il deviendra un pilier important de l’économie gabonaise », a dit Julien Nkoghe Bekale.
La décision des autorités gabonaises de choisir IBL comme partenaire pour un projet d’une telle ampleur, témoigne du savoir-faire du groupe mauricien et de sa capacité à exporter les méthodes qui ont conduit au succès du Seafood Hub à Maurice.