Le service Orange Money a été étendu aux revendeurs de crédits ‘e-voucher’ de l’opérateur de téléphonie mobile, et ce à travers le nouveau service que ce dernier a lancé avec la State Bank of Mauritius (SBM). Un autre service a également été lancé hier : l’Orange Money Micropayment, un système de micropaiement via le téléphone portable. Le lancement de ces deux services a eu lieu hier à la Telecom Tower en présence du Chief Executive Officer de MT Sarat Lallah, du Chief Executive de la SBM Jairaj Sonoo et de haut cadres des deux compagnies respectives.
Le service Orange Money E-voucher, lancé hier à la Telecom Tower, permet aux commerçants et revendeurs d’E-voucher de l’opérateur téléphonique d’acheter des crédits 24/24h et 7/7 jours. L’opérateur compte en effet près de 5 000 revendeurs de ce type de crédits de téléphonie mobile. Selon le Chief Executive Officer de MT Sarat Lallah, le service permettra aux revendeurs de « gagner du temps » et de ne plus se retrouver en rupture de stock en termes d’E-vouchers, comme c’est souvent le cas lors des longs week-ends. Le détaillant n’aura ainsi plus à attendre la visite d’un représentant commercial d’Orange ou d’avoir à se déplacer dans un des Orange Shops pour alimenter son compte en crédits. Désormais, la recharge se fait instantanément et sans frais additionnels. Selon Sarat Lallah, les détaillants utilisant déjà le mobile STK n’auront qu’à s’enregistrer. Du côté de la SBM, on met en avant le fait que le service Orange Money E-voucher est un moyen « fiable et pratique » pour les détaillants d’Orange d’effectuer le paiement de leur « airtime » à Mauritius Telecom, via un simple SMS, et leur compte bancaire de la SBM sera aussitôt débité.
L’autre service concerne le paiement électronique à travers le téléphone portable avec l’introduction d’un système de micropaiement, lequel vient ainsi se greffer au service Orange Money, qui compte à ce jour autour de 15 000 utilisateurs. Jusqu’alors, Orange Money était un service destiné aux clients (business to customer) mais, aujourd’hui, celui-ci a été étendu au concept Business to Business, explique la SBM. Orange Money Micropayment permet ainsi aux clients de régler leurs achats quotidiens chez les détaillants d’Orange Money ayant souscrit au service – repérables grâce à la signalétique « Orange Money » fixée devant le commerce – et ce par le biais d’un simple message. Le montant maximal est de Rs 10 000 par jour. L’utilisation de ce service est présentée comme « simple, pratique et sécurisée », ne nécessitant pas d’utiliser un smartphone, ni d’avoir à télécharger quelconque application. A noter enfin que ce service est gratuit pour les clients.
Lors du lancement, le Chief Executive – Banking de la SBM Jairaj Sonoo a déclaré : « With a spirit of innovation, the Bank has always invested in state-of-the-art technology to place multiple, reliable and sophisticated electronic delivery channels, at the service of its customers for convenient banking from anywhere, at anytime ; i. e. on a 24/7 basis. Furthermore, SBM is well-known for its technological advances and is a pioneer in Mauritius for offering services in the “eBusiness” segment. » Avec l’introduction de l’Orange Money E-Voucher, la SBM vient en effet agrémenter sa gamme de produits eBusiness, en l’occurrence le SBM Billpay, lancé en avril 2011 – qui permet à ses clients de régler leurs factures d’électricité, de téléphone (Mauritius Telecom) et de portable (Orange PostPay) grâce à leur carte bancaire –, et Orange Money, lancé en avril 2012, pour effectuer le paiement de ces mêmes factures mais aussi de ses impôts à la Mauritius Revenue Authority, et ce par SMS.
Résumant de son côté les avantages des deux nouveaux services, Sarat Lallah estime qu’ils « changeront la manière traditionnelle des affaires et permettront aux commerçants d’augmenter les ventes d’E-voucher, mais aussi d’autres produits de leurs commerces ».