À Mare d’Albert, dans le sud du pays – où le PTr organisait un congrès –, le leader du parti, Navin Ramgoolam, a critiqué avec force le Premier ministre sir Anerood Jugnauth. « Premie minis fer nou honte », a-t-il lancé, ajoutant qu’on « n’a jamais vu un Premier ministre tomber à un niveau aussi bas ». Pour Navin Ramgoolam, si sir Anerood Jugnauth s’en prend à lui, c’est « parce que le PTr gagne en force ». Navin  Ramgoolam a tourné en ridicule une déclaration du Premier ministre lors du meeting du 1er mai à l’effet  que des coffres auraient disparu de sa résidence, accusant la police de « n’avoir pas fait son travail ».  Pour lui, il est « étonnant » que sir Anerood Jugnauth critique la police « alors que celle-ci travaille sous son régime ». Et de renouveler ses accusations à l’effet que le Premier ministre « a perdu le contrôle de son gouvernement ».