Paul Bérenger, leader du MMM, a insisté que l’élection partielle au N° 18 (Belle-Rose/Quatre-Bornes) se jouera entre le MMM et le PTr. Lors d’une réunion des membres de son parti, hier à la municipalité de Quatre-Bornes, il a relevé que Roshi Bhadain et Dan Maraye sont des « non-starters » qui « pa pou dan lekours ». Il a démenti avec force tout rapprochement avec le MSM. « Pa pou ena raprosman ni zordi, ni dime, ni apre-dime ».
Le rassemblement nocturne du MMM dans le cadre de l’élection partielle à Belle-Rose/Quatre-Bornes a été l’occasion pour Paul Bérenger de faire état de la situation dans le pays et de l’importance de cette joute électorale pour l’avenir. « Zame inn gagn otan degou pou enn gouvernman. Pei bizin eleksion zeneral. Elektion parsiel li pou enn tranplin, enn letap avan eleksion zeneral », a-t-il soutenu. Dans ce contexte, selon Paul Bérenger, le MSM n’alignera pas de candidat pour cette partielle. « MSM pe sove. Pa pou met kandida, ena enn degou zeneralize anver zot ». Il n’a dès lors pas manqué de démentir un quelconque rapprochement avec le MSM. « Ni zordi, ni dime, ni apre-dime », a-t-il lancé.
Paul Bérenger écarte aussi de la course Roshi Bhadain, leader du Reform Party, et le candidat du PMSD, Dan Maraye. « Zot bann “non-starters”, pa pou dan lekours », a-t-il relevé, avant d’affirmer que « lekours pou fer ant MMM ek PTr ». En ce qui concerne le PTr, le leader des mauves rappelle que « Arvin Boolell, c’est le candidat de Navin Ramgoolam, et ce dernier n’a pas caché son mépris envers lui ». Paul Bérenger a aussi mentionné ce qu’a rapporté un journal en ligne, selon lequel Arvin Boolell aurait contacté l’ambassadeur marocain, Mohamed Amar, afin d’obtenir une aide financière pour cette campagne. « Se enn diplomat ki pena kredibilite », a souligné Paul Bérenger en parlant de Mohamed Amar. « Mais Arvin Boolell pa tre konvinkan dan so bann argiman, li pe debat », a-t-il ajouté.