Photo illustration

Le délai pour émettre le « writ of election » expire ce mardi 18 juin. Le Premier ministre, Pravind Jugnauth, doit en effet annoncer la publication du writ fixant le Nomination Day et le Polling Day pour la partielle dans la circonscription no7, Piton/Rivière-du-Rempart. Au cas contraire, le chef du gouvernement devra dissoudre le parlement.

Le délai légal pour émettre le writ des élections à partir de la date à laquelle un député a déposé sa lettre de démission au bureau de la Speaker est de 90 jours maximum. Ce délai pour cette étape avec la démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo le 21 mars dernier prend fin ce mardi. De ce fait, le Premier ministre et leader du MSM se doit aujourd’hui recommander au président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, d’émettre le writ pour l’élection partielle au N°7.

Dès l’émission du Writ des élections, un délai maximal de 60 jours est imposé au Commissaire électoral pour organiser le Nomination Day qui sera suivi de l’organisation de l’élection partielle par la Commission électorale qui dispose elle d’un maximum 90 jours. Ce qui au final, fait un total de 240 jours.

A savoir qu’en parallèle, étant donné qu’avec la dissolution automatique de l’Assemblée nationale le samedi 21 décembre, des élections générales doivent être organisées au plus tard le 20 mai de l’année prochaine.

Le document portant le sceau de la présidence de la République doit ainsi comporter la date du Nomination Day, le Polling Day aussi bien que le nom du Returning Officer désigné pour assurer le bon déroulement de ce scrutin partiel.