Le Mouvement Patriotique (MP) a entériné la décision d’aligner Tania Diolle comme candidate à l’élection partielle dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes. La décision a été prise lors d’une réunion spéciale du bureau national du MP, hier en fin d’après-midi au siège du parti à St-Jean, Quatre-Bornes. L’ancienne universitaire et ancienne conseillère du MMM à la municipalité de la Ville des Fleurs sera officiellement présentée à la presse cet après-midi.
« Le Mouvement Patriotique offre une plateforme aux jeunes pour pouvoir s’exprimer. C’est un espace que je n’aurais pas trouvé dans les autres partis traditionnels. La possibilité de m’engager activement en politique, c’est un rêve qui devient réalité. Je doute que les autres partis traditionnels m’auraient donné cette chance », a confié ce matin Tania Diolle au Mauricien.
Pourquoi le MP ? « Je précise d’abord que cela fait deux ou trois ans déjà que j’ai quitté le MMM, au sein duquel j’ai été élu conseillère municipale en 2012 pour prendre de l’emploi à l’Université de Maurice. Depuis, je n’ai pas fait de la politique active, quoiqu’en tant que conférencière en sciences politiques, on m’invitait régulièrement à commenter l’actualité politique. J’ai démissionné mardi de mon poste de l’université et je suis libre de mes mouvements. Le MP a les valeurs qui correspondent aux miennes, à savoir la justice sociale, l’égalité des chances, la démocratie, le renouvellement de la classe politique, l’humanisme ainsi qu’une autre façon de faire de la politique », a-t-elle expliqué.
Selon Tania Diolle les partis traditionnels, même s’ils se gargarisent de ces valeurs, « arrivent difficilement » à les mettre en oeuvre. « Ils ont des “establishments” si ancrés qu’ils arrivent difficilement à sortir des sentiers battus ! Être candidate est un défi à relever et je me suis préparée à cela. Je suis confiante, d’autant que je sens le ras-le-bol de la population en général ! Il s’agira de leur offrir une autre perspective, un nouveau souffle », a-t-elle ajouté.
Tania Diolle déplore toutefois les appels désobligeants qu’elle reçoit depuis l’annonce de sa candidature, l’accusant de faire le jeu du MMM. « Cela me réconforte, car ça signifie que je leur fais peur ! Mais je suis là pour faire la politique d’une façon différente », soutient-elle. Rappelons que Tania Diolle avait été élue sous la bannière de l’alliance MMM-MSM aux municipales de décembre 2012 dans le Ward 3 de Quatre-Bornes, après Raj Gaya et devançant Marie Claire Finiss.
« Lors d’une réunion spéciale de notre Bureau nationale hier, en fin d’après-midi, nous avons d’abord approuvé l’adhésion de Tania Diolle au MP. Elle ne pouvait être membre d’un parti politique jusqu’ici. Mais comme elle a démissionné de son poste de conférencière mardi, c’était possible de le faire. Suite à une motion présentée par le président du parti, Alan Ganoo, nous avons approuvé à l’unanimité la candidature de Tania Diolle comme candidate du MP à la partielle de Belle-Rose-Quatre-Bornes (N°18) », a pour sa part confié ce matin au Mauricien le secrétaire du MP, Atma Bumma (Politique et Administration). Les députés Jean-Claude Barbier et Roodesh Roopun, eux, sont secrétaires du MP à l’organisation. « Le MP est en ligne avec son ambition de faire de la politique autrement, de donner de l’espace aux jeunes et de prôner les valeurs républicaines », a ajouté Atma Bumma.