Au centre d’une contestation, Sportscratf Ltd, qui a obtenu son permis d’exploitation de jet ski pour la région de Rivière Noire, a procédé vendredi dernier à un cocktail de lancement. Les premières activités devraient démarrer cette semaine. Parallèlement, les forces vives, pêcheurs et plaisanciers de la région en appellent au Premier ministre pour revoir ce permis d’exploitation octroyé par la Tourism Authority (TA), en dépit de leurs doléances. Une pétition en ce sens sera envoyée à Navin Ramgoolam cette semaine pour alerter le chef du gouvernement sur les dangers que représente une telle activité à Rivière Noire.
Contrairement à Jayraj Woochit et Mike Dookun qui avaient lancé leurs activités de jet ski en catimini en décembre dernier, les promoteurs de Sportscraft Ltd ont voulu faire les choses en grand et ont organisé un cocktail de lancement, vendredi dernier, au siège de la société à Ruisseau Créole. La mise à l’eau des jet ski pour l’usage public devrait se faire à partir de cette semaine.
Ce, en dépit de la vague de contestation dont elle fait l’objet depuis que les habitants de Rivière Noire/ Tamarin ont appris, à travers Week-End, l’entrée en opération de 8 jet ski dans les eaux de cette partie de l’Ouest.
Concédant dans son allocution que “le parcours jusqu’ici a été long et difficile”, Prakash Sookheea, directeur de Sportscraft Ltd, estime que“le jet ski a été mal vu ces derniers temps après toute une vague de polémiques inutiles en raison d’un manque de communication.”Or, dit-il, les amateurs de sensations fortes attendaient avec impatience l’entrée en opération des jet ski dans cette partie de l’île. Le Managing Director, Sébastien Talbot abonde dans le même sens, indiquant que ce projet relève d’une ambition d’offrir de nouvelles activités nautiques à Maurice aux touristes comme aux Mauriciens.