Transition from slavery in Zanzibar and Mauritius est sorti des presses de Codesria il y a quelques semaines. Cet ouvrage est ce qui restera de deux colloques qui s’étaient tenus pour le premier en 2010 à Zanzibar et, pour le second, en 2012 à Maurice. Cet ouvrage collectif fait une étude comparée de deux systèmes esclavagistes différents qui sont nés dans l’océan Indien à la même période : alors que Zanzibar représente une variante du système esclavagiste de l’océan Indien, Maurice représente une déclinaison du système de type atlantique.
Après avoir exposé les choix méthodologiques qui ont permis à cette étude de voir le jour, Vijayalakshmi Teelock, de l’Université de Maurice, et Abdul Sheriff, ex-directeur du Zanzibar Indian Ocean Research Institute, décrivent l’esclavage et la traite négrière tour à tour dans ces deux îles que sont Maurice et Zanzibar. Dans le troisième chapitre, Saada Omar Wahab, de la State University of Zanzibar, se concentre sur l’émancipation des esclaves à Zanzibar et ses conséquentes immédiates. Membre de l’unité de recherche de l’Aapravasi Ghat et lecturer à l’université de Maurice, Satyendra Peerthum aborde ensuite sous différents angles la question de l’affranchissement des esclaves mauriciens et de « l’apprentissage » au sens historique du terme. Saada Omar Wahab revient dans la cinquième partie pour exposer un particularisme de Zanzibar à travers le système de la Suria. Enfin, dans Making a life of their own, Satyendra Peerthum raconte comment les anciens esclaves mauriciens et leurs descendants ont tenté de se faire une place d’hommes libres dans cette société profondément meurtrie. Nous reviendrons prochainement plus en détail sur cet ouvrage, longtemps attendu et qui peut désormais être commandé sur le site Web de Codesria, et dont des exemplaires devraient arriver dans les librairies mauriciennes dans quelques semaines.