L’universitaire Françoise Lionnet vient prochainement dans son pays natal afin de présenter deux ouvrages qui restitueront au public mauricien le fruit de ses réflexions critiques sur la littérature et la culture du pays. Édités par L’atelier d’écriture, ces livres offrent sous deux axes de recherche différents une compilation des publications que cette professeure de l’UCLA (University of California Los Angeles), responsable du Centre d’études africaines, a consacré à la littérature mauricienne tout au long de sa carrière.
Selon la langue de leur publication d’origine, ces textes paraissent en anglais ou en français et comportent des citations en créole. Ils ont parfois été remaniés ou actualisés par l’auteure elle-même, qui a préfacé l’ouvrage à l’intention du public mauricien.
Écritures féminines et dialogues critiques est sous-titré « subjectivité, genre et ironie ». Ce livre propose un dialogue entre la représentation poétique masculine des femmes et le dire d’écrivaines francophones et anglophones de l’île Maurice. Ainsi l’auteure confronte-t-elle les écrits des poètes Charles Baudelaire, Aimé Césaire, Malcolm de Chazal et Édouard Maunick à ceux d’auteures telles que Nathacha Appanah, Lindsey Collen, Ananda Devi ou Marie-Thérèse Humbert.
Avec Le su et l’incertain, Françoise Lionnet s’adresse particulièrement « à ceux qui s’intéressent aux politiques publiques et à leurs conséquences pour la démocratie à Maurice et à Rodrigues ». Elle y rassemble ses écrits sur ce qu’elle appelle « Les cosmopolitiques créoles de l’océan Indien ». Cet ouvrage entend apporter « une approche nouvelle pour l’analyse comparative des oeuvres de Bernardin de Saint-Pierre, Charles Baudelaire, Amitav Ghosh, Dev Virahsawmy, Shenaz Patel, Yves Pitchen, Barlen Pyamootoo et William Shakespeare ». Ces deux nouveaux livres seront présentés le jeudi 19 juillet, à 18 h, à l’IFM (Rose-Hill). Ils seront alors commentés par Eileen Lohka de l’université de Calgary et Bruno Jean-François de l’Université de Maurice (UoM), en présence de l’auteure.
Françoise Lionnet participera également au cours de son séjour à une journée d’étude sur la littérature mauricienne à l’UoM. Rappelons qu’elle avait initié il y a quelques années un colloque international à Maurice avec Thomas Spear de l’Université de New York qui a donné lieu à une publication dans l’International Journal of francophone studies sous le titre « Between words and images : the culture of Mauritius ».