Le coup d’envoi de la 5e édition du Festival du rire organisé par Karavan Events a été donné jeudi au Kafe T @ Komiko à Belle-Rose. L’occasion pour Pascal Légitimus, humoriste de grand renom et plein d’enthousiasme de montrer un extrait de son spectacle sur le métissage qu’il devait présenter le lendemain au même endroit. Il devait proposer des extraits de ses différents shows dont son dernier spectacle en solo. Pascal Légitimus s’est révélé un humoriste sans masque, un témoin privilégié de la société mais aussi un révélateur. Le franco-mauricien, George Mathieu, râleur comme toujours a mis l’accent sur l’actualité mauricienne et a parlé de l’alliance qui a “capoté” et de la bague qu’on devait passer au doigt.
Pascal Légitimus, aussi le parrain du Festival du rire est monté sur scène avec son Ipad et a déclaré qu’il avait quelques appréhensions lorsqu’on lui a demandé d’être le parrain du festival car on associe souvent ce mot à la mafia et il préfère qu’on l’appelle grand-père.
Évoquant le polémique en France concernant les homosexuels, il a affirmé que c’est pas de leur faute, on ne choisit pas d’être homosexuel, c’est la nature qui décide. Concernant le métissage, il a déclaré que les Mauriciens sont métissés et qu’il est un métis comme Yannick Noah et Obama et s’il avait à choisir, il aurait voulu être un Chinois. Concernant la circulation routière à Maurice, il affirme, ici vous roulez comme vous pouvez et avec les champs de canne à droite et à gauche, vous avez aussi votre Festival de Cannes.
Maroni de l’île de la Réunon a donné un aperçu de son talent d’orateur avec des blagues comme les requins qui aiment goûter à la bonne cuisine réunionnaise.
Concernant la partie mauricienne, le public a eu droit à des belles réparties entres Miselaine Duval, Didier Anthony, Alexandre Martin et Stephon Reynald.  Nous avons trouvé chez les artistes mauriciens, ce désir d’incarner une multitude de personnages et de proposer des choses très différentes comme la scène du mariage, le numéro de magie et l’abus d’autorité de la part d’un policier.
Karavan Events a voulu à sa façon marquer la Coupe du Monde en proposant au début du spectacle une belle démonstration de foot. Le festival prend fin dimanche prochain avec le Komiko Award.