La chanteuse Jenny Mac Kay était hier soir au Café Floréal, Floréal Square, pour un concert. De passage à Maurice pour se ressourcer, elle ne s’était pas produite sur la scène locale depuis 15 ans. Celle qui était une des meilleures chanteuses du circuit local dans les années 80/90 n’a rien perdu de sa puissance et son énergie, et indiqué qu’elle prépare un album pour 2015…
Après les feux des projecteurs avec No tears no regrets, chanson écrite par François Valery, sortie en 1995, ou encore une reprise de It’s raining men, extrait de A step too far d’Elton John, adaptation d’Aïda, sous le label Universal, Jenny Mac Kay est de passage à Maurice, pour « se ressourcer », dit-elle. Avec des années d’expérience derrière elle aujourd’hui, elle nous fait part de son envie de se poser et de profiter des instants en famille. « J’ai eu la chance de vivre des choses formidables, et de pouvoir chanter autant que possible mais aujourd’hui je voudrais me poser. Je veux rattraper le temps perdu et plus profiter de la vie ». Avec sa bonne humeur, la chanteuse nous explique ensuite : « Je suis très heureuse d’être ici, et de partager ma passion avec un public que je n’avais pas vu depuis si longtemps. Maurice m’a beaucoup manqué. Quand je chante à l’extérieur, je n’ai pas le trac car ce ne sont pas des gens que je connais, mais ce soir j’avoue avoir énormément le trac car ce sont des gens que je connais et que j’aime. C’est toujours plus dur de chanter devant des gens que l’on connaît ! »
C’est par une standing ovation du public, ravi d’entendre sa chanteuse fétiche, qu’elle sera accueillie sur scène. À son répertoire, des chansons en espagnol, en anglais et en français. Rayonnante, Jenny Mac Kay fait montre d’une belle prestance et sollicite la participation du public. « Je veux vous voir danser », lance-t-elle aux quelque cent personnes présentes. L’ambiance monte en crescendo, et le public n’hésite pas à danser et chanter avec elle. Très accessible, Jenny aura su donner une prestation puissante et à la fois très rythmé.
Le Café Floréal n’a pas accueilli la chanteuse sans raison, nous explique un des responsables de l’établissement : « Nous voudrions que le Café Floréal devienne une plateforme pour les artistes connus et non connus. À partir du mois de juillet, plusieurs artistes viendront ici pour présenter un show. La scène sera aussi ouverte au public. »