Un des dossiers prioritaires de l’association CEA est le transport

Assurer que chaque citoyen soit conscient de ses droits et de son pouvoir d’agir. Tel est le but de la Consumers’ Eye Association (CEA), une nouvelle association « non partisane, à but non lucratif », qui dit promettre un « engagement total en toute transparence pour la cause des consommateurs ».

La CEA veut apporter un service de proximité aux consommateurs en se rendant dans les villes, villages et quartiers.

Lors d’une conférence de presse au centre social d’Albion lundi, les représentants de l’association ont fait comprendre qu’ils sont au courant de « l’inégalité du pouvoir entre les consommateurs et les entreprises ». D’où sa volonté de sensibiliser les consommateurs sur leurs droits et devoirs.

La CEA organisera des sessions de rencontres dans les neuf districts avec notamment les présidents des conseils de district, les maires et autres partenaires locaux, afin qu’ils soient en mesure de relayer les plaintes des consommateurs. Une série de rencontres est également prévue avec les organisations et associations locales.

La Consumers’ Eye Association dit souhaiter être une force de propositions et de contrepoids dans le processus de prise de décisions dans l’intérêt des consommateurs. Selon la CEA, « des recherches effectuées mondialement démontrent que la façon de gérer des plaintes et de donner des conseils aux consommateurs est plus efficace lorsqu’ils sont faits par des organisations de consommateurs indépendantes plutôt que par des corps para-étatiques ».

Les dossiers prioritaires de l’association sont le transport, l’eau, les énergies et la sécurité des personnes et de leurs biens. L’association lance un appel à des bénévoles ayant une expertise en économie, en matière de consommation, des hommes et femmes de loi, des experts en développement de l’énergie et dans le secteur de l’eau.