Raymonde Augustine Heriarisoa, une ressortissante malgache d’une trentaine d’années, a été arrêtée à l’aéroport SSR le 3 décembre 2013 avec 364,1 g d’héroïne qu’elle avait dissimulée dans trois paires de chaussures. Elle fait désormais face à une accusation d’importation de drogue avec élément de trafic devant les Assises. Elle se retrouve sur le banc des accusés avec quatre complices, accusés d’avoir agi de concert pour prendre réception du colis.

Raymonde Augustine Heriarisoa, femme au foyer habitant Tananarive, à Madagascar, avait été interceptée lorsqu’elle a foulé le sol du pays, le 3 décembre 2013. Elle avait dans ses valises trois paires de chaussures pour femmes qui cachaient 364,1 g d’héroïne. En vue de l’importante quantité de drogue saisie, le directeur des poursuites publiques a, le 31 mars 2017, décidé de loger des poursuites contre elle pour trafic de drogue, en vertu de l’article 41 (3) (4) de la Dangerous Drug Act.

Yannick Bryan Eole, un habitant de Rose-Hill, est quant à lui poursuivi pour avoir tenté de prendre réception du colis au Plaza, à Rose-Hill, le 5 décembre 2013, alors que les limiers de l’ADSU avaient effectué un exercice de livraison surveillée.

Les trois autres accusés, à savoir Thierry St Flour, Jean Alexandre Jordan Grégoire et Westley Donovan Nelson, sont quant à eux poursuivis pour entente délictueuse. Il leur est reproché d’avoir agi de concert pour permettre à Yannick Eole de prendre réception de la drogue, en faisant le guet. Le directeur des Poursuites publiques soutient ainsi que de par leur implication, les cinq accusés sont des trafiquants de drogue.

Le procès qui leur est intenté devant le juge Benjamin Marie Joseph devait être entendu sur le fond jeudi dernier. Toutefois, en raison de l’absence d’un des accusés, étant souffrant, et du souhait de la passeuse malgache que l’accusation portée contre elle soit revue, le procès a été fixé au 11 juin.

Yannick Eole s’est fait représenter par son père lors de l’appel de l’affaire hier. Ce dernier a fourni un certificat médical pour confirmer que son fils est souffrant et a obtenu deux semaines de repos après avoir obtenu sa décharge de l’hôpital. Me Denis Mootoo, Senior Assistant Director of Public Prosecutions, avait au départ demandé qu’un mandat d’arrêt soit émis contre l’accusé absent. Toutefois, après la déclaration du père devant la cour, avançant que son fils peine à marcher à cause d’une douleur au dos, le juge Benjamin Marie Joseph a demandé que l’affaire soit appelée dans deux semaines, avant le début du procès sur le fond, pour que l’accusé se présente et que tous les points préliminaires soient avancés.

Dans ce procès, Thierry St Flour, Jean Alexandre Jordan Grégoire et Westley Donovan Nelson sont représentés respectivement par Mes Dinesh Appa-Jala, Me Christophe Lactive et Me Ali Hajee Abdoula, avocats commis d’office. La passeuse malgache Heriarisoa est défendue par Me Arun Kutwaroo, commis d’office. Yannick Eole est défendu par Me Raouf Gulbul.