Après le transfert des patients en dialyse de la City Clinic à l’hôpital Jeetoo, hier, la direction de cette clinique de Port-Louis a informé le ministère de la Santé de son souhait de « suspendre [provisoirement] les séances de dialyse avec effet immédiat ».

Ces patients avaient, pour rappel, été pris de malaise. La direction de la clinique a, cet après-midi, émis un communiqué pour apporter des éclaircissements:

« Depuis le début de la semaine, 64 patients référés par le ministère de la Santé pour des séances de dialyse ont reçu leur traitement à la clinique. Des 64 patients, une minorité ont démontré des signes de gêne. Le protocole d’urgence a immédiatement été suivi, et le ministère a été alerté. La clinique en a aussi informé la société qui fournit les appareils de dialyse et accessoires et ayant aussi la responsabilité de l’entretien ».

La direction de City Clinic a tenu à assurer « qu’une enquête approfondie est en cours au niveau de la clinique pour déterminer les causes du problème ». D’où le souhait de suspendre momentanément les séances de dialyse, « en attendant que les causes [du problème] soient déterminées ».