Le président de la République, en visite d’État en Inde, a rendu un hommage à sir Seewoosagur Ramgoolam (SSR) dimanche à Patna où est érigée une statue grandeur nature de l’ancien Premier ministre et gouverneur de Maurice. Kailash Purryag devait aussi rencontrer deux biharis, identifiés comme membres de sa famille à Wajidpur où il s’est rendu le même jour son coeur empli d’émotion. Invité d’honneur de la 11e édition du Pravasi Bharatya Divas, il recevra demain le PDB Samman.
Kailash Purryag devait dimanche dernier rendre un hommage à SSR en déposant des fleurs auprès de sa statue à Patna. Ce monument grandeur nature est un projet du gouvernement de l’État du Bihar. Il a pour but d’informer les populations locales du cheminement de leurs frères à l’étranger et de leur accomplissement. Cette statue a été dévoilée par le Premier ministre Navin Ramgoolam lors d’une visite officielle en Inde en février 2008.
Le passage de Kailash Purryag au Bihar a été empli d’émotion notamment quand il a foulé le sol de Wajidpur, le village natal de son arrière-grand-père arrivé à Maurice, selon lui, il y a 150 ans. Le président mauricien a même fondu en larmes devant plusieurs milliers de biharis venus voir le « Mitti ke lal » (ndlr : fils du sol). Il devait déclarer être « proud to be a bihari ». Il a reçu en cadeau un coffret contenant la terre du village des mains de Ganesh et Mahesh Mahto, deux villageois identifiés comme étant membres de sa famille.
Dans son allocution à cette occasion, Kailash Purryag devait rappeler que 25 ans de cela, il avait fait le déplacement pour le Bihar en vue de chercher ses racines, mais ses recherches ont été vaines. Ainsi, rapporte la presse indienne, lors d’une rencontre avec le chef ministre Nitish Kumar à Maurice en 2007, il lui aurait demandé d’identifier son village ancestral. « On his return, the Bihar government officials succeeded in locating the village in Masaurhi sub-division of Patna district and also dug out the family tree of Purryag’s ancestors. On the basis of it, the Mahto from the villages were subsequently identified as his relatives », fait ressortir la presse indienne.
Après son séjour au Bihar, le président de la République s’est rendu à Kochi dans l’État du Kerala où se tient actuellement la 11e édition du Pravasi Bharatya Divas (PBD) dont le thème central cette année est Engaging diaspora : The Indian growth story. Kailash Purryag en est l’invité d’honneur et devrait y prendre la parole. Il recevra demain des mains de M. Mukherjee, le PBD Samman, une haute distinction décernée aux personnalités d’origines indiennes de l’étranger. Kailash Purryag sera ainsi le cinquième mauricien à recevoir cette reconnaissance après l’ancien président sir Anerood Jugnauth, les anciens vice-présidents Raouf Bundhun et feu Angidi Chettiar ainsi que le Premier ministre Navin Ramgoolam.
Durant cette visite d’État qui a commencé le 3 janvier, le président mauricien a eu diverses rencontres avec des personnalités indiennes dont son homologue Shri Pranab Mukherjee, le Premier ministre indien Manmohan Singh, le leader du Lok Sabha Smt. Meira Kumar, la présidente du Parti du Congrès Sonia Gandhi, le vice-président indien Shri. Hamid Ansari et le ministre d’État des Affaires étrangères, Smt. Preneet Kaur.
De nombreuses questions d’ordre bilatérales ont été évoquées notamment celle de la création d’une université de l’océan Indien avec le ministre des Affaires étrangères Salman Khurshid. Un projet proposé par l’Inde lors de la 12e réunion ministérielle des pays de l’IOR-ARC (Indian Ocean Rim – Association for Regional Cooperation) qui s’est tenue à Gurgaon, en Inde, du 28 octobre au 3 novembre derniers. Parmi les autres sujets abordés : le renforcement des liens entre les pays littoraux de l’océan Indien en utilisant comme plateforme l’IOR-ARC et la piraterie dans l’océan Indien.