L’association Neisius-Merven continue à faire des étincelles puisqu’elle s’est retrouvée, pour la troisième semaine consécutive, dans le box des vainqeurs samedi dernier. S’il est vrai qu’on les attendait plus avec Amber Palace dans l’épreuve d’ouverture, c’est toutefois par l’entremise de l’outsider Bobby Bear qu’ils ont maintenu la série victorieuse. En ajoutant à cela la réussite de Torero Dancer dans l’épreuve de clôture, l’entraînement Merven conforte un peu plus sa mainmise sur la troisième marche du podium.  
Bobby Bear ou celui qu’on attendait pas, serait-on tenter de dire. Sans vouloir faire injure aux qualités indéniables de ce sujet de Surging River, c’est plutôt The Real Hero voire Maestro’s Salute qu’on voyait passer le but en premier et ce n’est certainement pas Mark Neisius qui nous a dit le contraire. « When I looked at my rides for this week, I must admit that I thought it would be difficult to get in the winner’s enclosure if Amber Palace did not make it in the opening race. But it’s always nice to ride a winner and Bobby Bear was a bit of a surprise. I think the race was just ran to suit him. They went in a nice gallop up front. Apparently, the horse went to the beach to freshen up a bit and I must say that he felt better than the last time I rode him. He was pretty flat that day and never took much interest in the race. Today was a different story ».
Le cavalier sud-africain a toutefois reconnu que les circonstances de course ont été en sa faveur. « Bobby Bear showed me absolutely nothing the last time I rode him so I could not really fancy his chances on that run. Like I said on the radio last night (NLR : vendredi dernier), I was not too excited about his chances. Having said that, I think that The Real Hero was a very unlucky loser. He got squeezed in a gap and when it did open up for him, Derreck David lost his reins. But like they say, unlucky for some, lucky for others. That’s just racing and that’s the nice thing about it. It’s so unpredictable ».
« Amber Palace has got the ability but he’s not trying too much »
Amber Palace,The Pieman et Liquid Motion étaient les trois autres montes de Mark Neisius pour le compte de l’entraînement Merven lors de ce 26e acte. Très chuchoté dans l’épreuve d’ouverture, le premier nommé a dû se contenter au final de la deuxième marche sur le podium. « Amber Palace missed the kick but I don’t think that was such a bad thing for him. He’s the kind of horse that just does not drive. I thought he was going to win away in the final straight but he started hanging in and does not put the effort in. I’ve spoken to Patrick about it and we’ll probably try something different in terms of equipment with him next time because he’s got the ability but he’s not trying too much », a déploré notre interlocuteur.
The Pieman renouait, pour sa part, avec la compétition après un break de huit semaines. Le moins que l’on puisse dire c’est que la rentrée des classes ne s’est pas faite en douceur pour lui avec des adversaires de la trempe de Kremlin Captain ou autre Hillbrow au menu. Même s’il n’a accroché que le dernier accessit de l’épreuve, le petit sprinter de Patrick Merven n’a pas à rougir de sa prestation puisque la distance n’était visiblement pas à son avantage. « It was The Pieman’s first run after a long time and he was pulling a little bit. It was a decent run against such good horses. I do personally think that the 1500m were a bit too long for him. As you know, all the horses have got to come back at some point in time but you’ve got to deal with the fixtures you get. But it was still a nice comeback run ». Quant à Liquid Motion, il n’a pas mal fait pour son retour à la compétition en s’adjugeant un petit chèque dans l’épreuve principale. Interrogé sur les chances du cheval de l’année 2013 dans la Coupe d’Or, Mark Neisius a cependant concédé que sa tâche s’avèrera difficile puisqu’il recevra cette fois du poids de plusieurs bons compétiteurs vu que cette épreuve sera courue à poids d’âge.