James Winks est un cavalier australien qui n’a pas mal fait au cours de sa carrière. A 32 ans, cette cravache a sellé près de 600 lauréats, dont quatre gagnants de Groupe 1 en Australie. Il a engrangé des succès à Singapour, en Malaysie et à Hong Kong.
James Winks a surtout été associé à Danny O’Brien au cours des dernières années, revendiquant des victoires au plus haut niveau dans The Winter Stakes 2008 avec Absolut Glam, The 2010 Coolmore Stud Stakes avec Star Witness, The Caulfield Stakes 2008 sur Douro Valley et The Queensland Derby 2015 avec Magicool.
Il a étendu ses activités au cours des dernières années, montant beaucoup pour des entraîneurs basés à Flemington, dont Chris Waller et Nigel Blackiston, et reste l’un des jockeys qu’on peut considérer avoir été sous-estimé.
James Winks a débuté sa carrière en 1999 et sa première victoire majeure a été acquise en 2001, associé à Raja Lane. C’est en 2008 qu’il a signé son premier Groupe 1.
En 2009, il s’est vu offrir une licence par The Hong-Kong Jockey Club en tant que club jockey.
Patrick Merven est déjà entré en contact avec lui. Toutefois, la cravache australienne est sous contrat pendant encore trois semaines et l’entraîneur mauricien devra donc patienter avant de signer le remplaçant de Noel Callow.
D’après les renseignements que nous avons pu obtenir, James Winks est une cravache qui a déjà fait ses preuves et devrait se montrer efficace.