Le vieux poste de police de Rivière Noire est condamné à la démolition. Cette jolie petite maison coloniale en bois sous bardeaux va être bientôt démolie et les services de la police transférés dans un bâtiment neuf. Les institutions officiellement chargées de veiller à la protection du patrimoine ne se sont pas manifestées dans ce cas. Elles semblent plus concernées par l’addition de statues datant de quelques années sur la liste des monuments historiques du pays.
Pendant qu’on laisse démolir les traces du patrimoine architectural de notre passé, il semblerait que, par ailleurs, on laisse se bâtir d’autres types de « patrimoine ». C’est ainsi qu’à quelques dizaines de mètres du rond-point de la Vigie, sur les terres de l’Etat, des particuliers sont en train de transformer ce qui n’était qu’un petit autel au bord d’un ruisseau en temple en dur. On se demande comment ceux qui procèdent actuellement à cette « construction » ont pu obtenir les autorisations nécessaires pour le faire dans une telle région.