Situé au coeur du village de Poudre-d’Or, le Domaine de St-Antoine est une maison du 19e siècle, ancienne demeure de la famille De Chazal. Maison de vacances familiale jusqu’au début de cette année, elle est transformée en maison d’hôtes. Ouverte au public et accueillant toutes sortes d’événements, elle permet de découvrir à quoi ressemblait la vie à l’île Maurice à cette époque. Annabelle Wiehé, marketing manager et responsable du projet, nous emmène découvrir cette belle propriété qui a servi de résidence à plusieurs générations.
Le Domaine de St-Antoine est une magnifique résidence d’inspiration néoclassique construite au 19e siècle par Edmond de Chazal au centre de sa propriété sucrière de Poudre D’or. Une demeure qu’il nomme St-Antoine, du nom de jeune fille de sa mère, une demoiselle Rivals de Saint-Antoine. Durant sa vie, celui-ci s’attacha à la libération des esclaves, à l’agrandissement de son domaine et à développer l’irrigation.
Occupée par les familles De Chazal, Rouillard, puis De Grivel, cette résidence a su conserver l’atmosphère d’une maison de famille bourgeoise de l’époque. Le logis central doté d’une grande varangue à colonnades et et d’imposantes portes en bois est relié à la salle-à-manger et cuisine par un passage dallée et ombragé. Les deux bâtiments laissent découvrir les goûts des familles qui s’y sont succédé à travers le mobilier (de la Compagnie des Indes), les peintures (de Malcolm de Chazal) et les vaisselles en porcelaine.
Les bibliothèques dont les rayons contiennent des livres de grands auteurs et qui portent l’empreinte de la patine que le temps a laisée sur eux attestent de l’importance que la famille a toujours accordée à la culture.
Soigneusement entretenue et restaurée avec goût pour retrouver sa splendeur d’antan, la résidence s’est muée en maison d’hôtes et met un point d’honneur à ne pas s’immiscer dans la vie de ses visiteurs. « La maison, qui accueille toutes sortes de réception, mariage, anniversaire, baptême, vous permet de vous sentir et de recevoir comme chez vous. Vous avez la possibilite d’y créer dans le jardin, dans la grande salle à manger ou sous les vérandas, le mariage de vos rêves. La Demeure est avant tout le lieu de rencontres pour des évènements familiaux et festifs. C’est ainsi qu’en plus de mariage, nous invitons les familles à y venir recevoir leurs proches, comme à la maison, pour les anniversaires de mariage ou les baptêmes. Une coiffeuse est même à la disposition de la mariée », nous dit Annabelle Wiehé, marketing manager du domaine.
Ici, la cuisine d’antan y est mise en valeur grâce aux recettes qui, de mères en filles, ont su être préservées dans le temps. Le déjeuner ou dîner y est organisé et est servi comme à la maison, dans la salle-à-manger, ou sur la terrasse. Au menu: civet de cerf de Java, rôti de cochon marron, salmi de lièvre, poisson du lagon parmi d’autres plats.
La vie d’autrefois s’y révèle à chaque pas. Depuis les années 1830, les familles unies par le sang ou par alliance ont laissé leur empreinte dans cette maison. Sous la grande varangue, les fauteuils en rotin se trouvent toujours au même endroit. C’est ici que les femmes s’adonnaient à la broderie ou y prenaient leur tasse de thé. C’est aussi ici que s’organisaient les bals ou autres réceptions. Chaque année, le 20 novembre, une grande fête était organisée pour la Saint Edmond, et le bal réunissait quelques 200 invités qui arrivaient en carosse dans la nuit, des candélabres et des bougies éclairaient les vérandas et les salons. À minuit, le dîner était servi et les dames allaient s’asseoir les premières à la grande table décorée de cristaux et d’argenterie.
La famille De Grivel, qui à la vente de la sucrerie en 1990 a continué les activités industrielles de Saint-Antoine, a su insuffler une nouvelle vie à la résidence en mettant à la disposition de ses visiteurs quatre chambres d’hôtes, des pièces élégantes, décorées de très beaux meubles et reflétant la longue histoire du domaine. Confortables, soigneusement décorées, avec des objets mêlant objets anciens et équipées de téléviseurs écran plat et de climatiseurs, toutes les chambres qui donnent sur la varangue circulaire sont dotées d’un lit baldaquin et d’une salle de bains attenante, entièrement rénovée. Une autre pièce, celle de la chambre d’enfant communique avec celle des parents.
Le Domaine de St-Antoine, c’est aussi un vaste jardin magnifique qui raconte son histoire. À l’ombre d’une grande fourche ou Ficus centenaires, ou près du bassin, s’organisaient des jeux ou pique-niques. Aujourd’hui encore, les propriétaires proposent de partager leur cadre de vie où la nature et la tranquillité sont reines.
De jour ou de nuit, la demeure est un symbole d’élégance et de délicatesse où toutes sortes d’activités les plus amusantes peuvent s’y dérouler.
Le Domaine de St-Antoine est ouvert au public tous les jeudis, vendredis et samedis. Les autres jours, une réservation pour un minimum de 8 personnes est demandée pour que les hôtes s’y sentent chez eux.