La Poste, connue comme la Mauritius Post Ltd depuis 2003, célèbre cette année ses 240 années d’existence. Diverses activités sont prévues pour marquer cet événement, indique Giandev Moteea, CEO de l’organisation, une des plus vieilles institutions du pays.
« Nous comptons étaler les activités sur toute l’année. Parmi, une journée portes ouvertes à la poste, principalement au musée de la Poste, pour permettre aux Mauriciens et aux touristes de mieux comprendre l’histoire et l’évolution du service postal à Maurice. La publication d’un livret sur l’histoire de la poste est également prévue », déclare Giandev Moteea.
C’est le 21 décembre 1772, sous le gouvernement colonial français, que le premier bureau de poste a ouvert ses portes à Maurice. Le courrier était alors livré par bateau de et vers la France et l’Inde. La Grande-Bretagne, qui a pris possession de l’île le 3 décembre 1810, a continué le service outre-mer. Sur le plan interne toutefois, en raison de certains problèmes, il sera arrêté pendant quelque temps. En 1834, le service a repris.
Quelques éléments retraçant la période française à partir de 1780 existent au musée de la poste mais les plus conséquents émanent de la période britannique.
L’histoire postale à Maurice ne peut être retracée sans faire mention de la renommée de deux de ses timbres-postes, qui valent aujourd’hui une fortune, même si Maurice n’est qu’un petit bout de terre perdu dans l’océan Indien. Ils étaient les premiers à être émis dans tout l’empire britannique, hormis la Grande-Bretagne. C’est le 21 septembre 1847, que ces deux timbres-postes ont été émis — l’un de couleur rouge-orange valant un penny et l’autre de couleur bleue foncée valant deux pence. Les mots « Post Office », apparaissant dans la première émission de ces deux timbres-postes, ont été changés pour « Post Paid » lors de l’émission suivante. Ce qui fait de ces timbres mentionnant « Post Offices », les plus rares au monde et leur confère un statut légendaire dans le monde de la philatélie.
Passée cette période historique, la poste, qui jusqu’en 2003 était un département de l’État mauricien, a changé de statut pour devenir la Mauritius Post Ltd. À partir de cette date, l’organisation ne se contentera pas seulement de vendre des timbres-postes et de livrer le courrier, mais offre aussi une panoplie de nouveaux services, dont le nombre augmente d’année en année. Ainsi, outre les services de photocopie, de télécopie et de l’accès à Internet, les Mauriciens peuvent se procurer des polices d’assurance-vie et la carte étoile, pour la Rose-Hill Transport, dans certains bureaux de poste, payer les frais de la National Transport Authority et acheter des souvenirs de Maurice. La Mauritius Post effectue aussi le paiement des pensions pour les aînés.