Soorya Gayan, directrice du MGI

Maurice servira de modèle pour les pays de la diaspora indienne. C’est l’une des résolutions adoptées vendredi dernier lors de la clôture de la conférence internationale sur la contribution de la diaspora indienne au développement socio-économique des pays où elle s’est installée.

Organisée par la Antar Rashtriya Sahayog Parishad (ARSP) de New Delhi, le Mahatma Gandhi Institute (MGI) et l’Aapravasi Ghat Trust Fund (AGTF), cette conférence de deux jours a été inaugurée par le ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, en présence du ministre du Tourisme, Anil Gayan, de Dharam Yash Deo Dhuny, président de l’AGTF, de Virendra Gupta, président de l’ARSP, de Jaynarain Meetoo et de Soorya Gayan, directrice du MGI. Il en a résulté que Maurice pourrait devenir le point de ralliement de la diaspora.

Soorya Gayan, la directrice du MGI, a déclaré que des études approfondies devraient être entreprises sur la migration dans les îles de l’océan Indien dont La Réunion et les Seychelles et que des décisions doivent être prises « pour le management et la promotion de notre patrimoine matériel et immatériel avec l’implication de la communauté locale ». Elle s’est souvenue du temps où il n’y avait pas de télévision et « Bollywood s’est ancré dans la mémoire des gens à travers le cinéma mobile lorsque des films et des documentaires étaient projetés à travers le pays ». Concernant le doute qui existe encore dans les esprits que Maurice soit une nation. Soorya Gayan a déclaré que « nous sommes issus de toutes les immigrations qui nous construisent et qui contribuent à notre diversité ».

Le fondement de notre société, selon elle, repose sur cette pluralité et la nation s’est construite ainsi. Le président par intérim, Barlen Vyapoory, a clos les débats.

Retrouvez l’article dans son intégralité dans la version numérique du Mauricien du 17 juillet.