Le ministre des Arts et de la Culture, Mookhesswur Choonee, a indiqué que des deux dossiers soumis à l’UNESCO pour être classés patrimoine mondial de l’humanité, celui portant sur le séga typique a été accepté. C’était ce matin, à la Galerie Nicolas Lambert, à Port-Louis, à l’occasion du lancement d’une enveloppe commémorative pour marquer les cinq ans de l’inscription du Morne sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Le ministre a aussi indiqué que le professeur François Odendaal, consultant de l’UNESCO, est à Maurice pour aider à préparer le Lagoon management plan du site du Morne.
« Nous souhaitons que Maurice ait une nouvelle fois l’honneur d’avoir un patrimoine mondial de l’UNESCO, ce qui portera le nombre à trois après l’inscription de l’Aapravasi Ghat en 2006 et du Morne Cultural landscape en 2008 », a affirmé M. Choonee à la presse à l’issue de cette cérémonie. Le ministre indique que le World Heritage Committee (WHC) épluchera le dossier mauricien. « S’il manque de précisions, il viendra vers nous. Nous souhaitons que dans les années à venir nous aurons un nouveau patrimoine ». À une question de la presse sur la non-acception du dossier “Bhojpuri folk and tradition”, Mookhesswur Choonee précise que « le dossier a été finalisé selon les normes du comité du patrimoine mondial et qu’en raison du grand nombre de dossiers qu’il reçoit, seulement un dossier a été accepté. L’autre le sera peut-être l’année prochaine ». Il devait auparavant indiquer que deux autres dossiers sont prêts à être soumis au WHC : le séga tambour de Rodrigues et le chant des Chagossiens îlois. Le dossier “sega tipik” a été soumis en tant patrimoine culturel immatériel.
Lors de son intervention à la cérémonie ce matin, le ministre a souhaité que tous les habitants du Morne aient des pensées et des actions positives afin que le site soit préservé et que des développements en conformité avec les règles de l’UNESCO puissent y avoir lieu. Il indique que le professeur François Odendaal, consultant de l’UNESCO qui a soutenu le gouvernement mauricien dans le cadre de l’élaboration du dossier du Morne, est de nouveau à Maurice. Sa tâche consiste à conseiller le gouvernement dans la préparation du deuxième plan de gestion mais aussi sur la manière dont le site, notamment le lagon, sera géré, à travers le Lagoon Management plan.
Dans une déclaration au Mauricien à l’issue de la présentation de l’enveloppe commémorative, le professeur Odendaal a indiqué qu’il est important que les conflits quant à l’utilisation et la gestion du lagon soient minimisés. Tous les partenaires, que ce soit les hôteliers, les skieurs, les nageurs et les pêcheurs dont la vie est étroitement liée au lagon doivent se rencontrer et arriver à un compromis pour la gestion de cette « shared value » qu’est le lagoon du Morne, dit-il.
Pour marquer ce cinquième anniversaire, la Poste de Maurice a émis deux enveloppes commémoratives sur Le Morne, en vente à Rs 100 chacune. La présentation a eu lieu au Musée de la poste par le Chief Executive Officer Giandev Moteea en présence de son président, Arnaud Godère, du ministre Mookhesswur Choonee, du professeur Odendaal, de la vice-présidente du Morne Heritage Trust Fund, Wendy Rose, du président de l’Aapravasi Ghat Trust Fund, Mahen Utchanah, du président du Mauritius Museums Council, Gorah Beebeejaun et de quelques habitants du Morne.