Alors que le rapport de la commission d’enquête sur la drogue devrait être remis incessamment au président de la République par intérim, Barlen Vyapoory, un de ses assesseurs, en l’occurrence Samioullah Lauthan, a fait appel à la police dimanche soir après avoir aperçu un inconnu rôdant dans la cour de sa maison, à Morcellement Sorèze, Pailles.

Après quelques minutes, l’individu a pris la fuite. Le principal concerné a contacté l’OPS Room de la police aux alentours de 22h en sollicitant une assistance policière car il ignorait les intentions de l’inconnu. Le message a été relayé au poste de police de Pailles et une équipe, emmenée par le sergent Supdarowa, s’est rendue sur place. Les policiers ont alors patrouillé dans le quartier mais n’ont rien trouvé de suspect. Le sergent a rencontré Sam Lauthan afin de lui assurer que la police effectuera des patrouilles régulières près de son domicile et qu’un policier serait posté près de sa maison si la situation s’avérait nécessaire. La police l’a invité à consigner une déposition formelle mais Samioullah Lauthan a préféré s’en abstenir pour le moment.

Cela dit, les Casernes centrales prennent au sérieux cette affaire et, selon nos renseignements, des ordres ont été donnés pour assurer une sécurité discrète non seulement à Samioullah Lauthan, mais également au président de la commission, l’ex-juge Paul Lam Shang Leen et son autre assesseur, Ravind Domun. Soulignons que des menaces de mort avaient été proférées contre l’ancien juge alors que la commission siégeait ainsi que contre l’ASP Hector Tuyau, anciennement affecté à la commission et qui a, depuis quelque temps, repris sa place au sein de l’ADSU.