photo archive

« Ce gouvernement mérite pleinement plusieurs Motions of no Confidence ». C’est sur ce ton que le député de l’opposition, Paul Bérenger, a réagi dans la soirée du 16 juillet sur la motion que devait présenter Shakeel Mohamed contre le gouvernement.

« Zot fer expre avek benediksion Speaker pass motion Shakeel Mohamed an dernye », a regretté Paul Bérenger. Car cela a poussé le député de l’opposition à renvoyer sa motion. Paul Bérenger a qualifié cette manoeuvre du gouvernement de « dictature du nombre », trouvant cela « indécent« .

Il dit également constater un manque de consultations autour de cette motion parmi l’opposition. Il explique que c’est uniquement dans l’après-midi que chaque parti de l’opposition a été informé de la décision de Shakeel Mohamed de ne plus aller de l’avant avec sa motion.

Le parlementaire rouge se sent, lui, être l’objet d’une injustice.

Ci dessous la lettre de Shakeel Mohamed :