Le leader du MMM a été clair face à la presse en ce samedi 13 janvier: il y a certes deux opinions divergentes concernant l’élection du comité central du MMM, mais aucune division, souligne Paul Bérenger. D’une part, des membres du parti mauve souhaitent que l’élection du comité central se tienne vers le mois de mars de cette année, et d’autre part, l’on préfère attendre l’issue des élections générales, prévues pour 2019.

Néanmoins, le chef des mauves dit respecter les deux courants d’opinions, rappelant qu’il n’y a là aucune division au sein de son parti même si pour sa part, il se dit en faveur d’une élection du Comité central en mars prochain. Paul Bérenger affirme qu’il incombera au comité, qui se rencontrera cet après-midi, de décider de cela. 

Le leader du MMM a mis en exergue que « les deux opinions sont naturellement dans l’intérêt du parti ». Il poursuit: « Nous ne prendrons pas une décision aujourd’hui mais présenterons le pour et le contre des deux opinions; et probablement lors du prochain comité central, j’ai proposé d’avoir un vote indicatif par bulletin secret. Et le comité central tranchera entre les deux opinions, soit une élection en mars, soit après les élections générales. »

Autre point évoqué lors de cette conférence de presse hebdomadaire: le poste de leader de l’Opposition. Selon Paul Bérenger, Xavier-Luc Duval devrait démissionner du poste de leader de l’Opposition, soulignant que le leader du PMSD n’a aucun mandat pour assumer ce poste. De ce fait, le leader du MMM préfère laisser la présidence de la République nommer la « most acceptable person » comme le veut la Constitution, dès la rentrée parlementaire le 27 mars. 

Revenant sur les jeux et possibilités d’alliances au plan politique, le leader des mauves soutient qu’il n’y a aucun rapprochement entre le MMM et le MSM. Il a, d’ailleurs, une nouvelle fois réitéré que le MMM se présentera seul aux prochaines législatives.